SlateAfrique

mis à jour le

Tunisie - Le patron de Nessma TV condamné dans le procès Persepolis

Nabib Karoui, le patron de Nessma TV, a été condamné le 3 mai par le tribunal de première instance de Tunis au versement d'une amende de 2400 dinars, soit environ 1300 euros pour «atteinte au sacré», rapporte France Info

La condamnation du patron de cette chaîne privée ainsi que celle de deux de ses collaborateurs fait craindre pour la liberté d'expression en Tunisie. Le jugement du procès était très attendu car il constituait un véritable test. Il avait été reporté à plusieur reprises.

L'annonce du verdict, jeudi 3 mars coïncidait avec la journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée en Tunisie depuis la chute de Ben Ali. Lundi 30 avril, un journaliste du site d'information Nawaat.com a été aggressé alors qu'il réalisait un reportage au siège d'Ennahda a indiqué Kapitalis. 

L’an dernier, Nessma TV avait diffusé le film d’animation franco-iranien de Marjane Satrapi, Persepolis. Dans l’une des scènes du film, qui raconte les dérives du régime politique iranien à travers les yeux d’une petite fille, Dieu est representé ce qui est proscrit par l’Islam. 

La diffusion du film le 7 octobre dernier avait provoqué un tollé auprès d'un certain nombre de Tunisiens qui se disaient choqués. Le siège de la chaîne de télévision avait été plusieurs fois attaqué par des extremistes.

Lu sur France Info

A lire aussi 

Tunisie - Le patron de Nessma TV toujours sur la selette

Tunisie - Jugement attendu dans le procès de Nessma TV, un test pour la liberté d'expression

Menace sur la démocratie en Tunisie