SlateAfrique

mis à jour le

Nigeria - Boko Haram livre la liste des médias qu'il menace (VIDEO)

Les attentats perpétrés contre le siège du journal nigérian ThisDay à Abuja et Kaduna ainsi que ceux de The Sun et The Moment dans cette dernière ville, ont été revendiqués le 1er mai par le groupe islamiste Boko Haram.

Dans une vidéo postée sur YouTube, ils expliquent leur geste et menacent de nouvelles attaques contre d’autres organes de presse basés au Nigéria. Le site d’information Sahara Reporters en a publié la traduction intégrale, en anglais.

«[ThisDay] a déshonoré notre prophète, en novembre 2002 à Kaduna, pendant un concours de beauté», explique le groupe islamiste. À l’occasion de l’élection de Miss Monde, le quotidien avait publié un article jugé comme blasphématoire par certains musulmans. L'évènement avait provoqué des violences. 

«Nous continuerons à perpétrer des attaques, jusqu’à ce que ces organes de presse cessent d’exister.»

Boko Haram vise en effet plusieurs médias qu’il divise en trois groupes, selon la «gravité» des «offenses» qu’ils auraient commises envers l’islam. Le premier, dont font partie les médias attaqués lors du dernier attentat, concernent les «offenses» contre l'Islam.

Un second groupe est accusé d'avoir «mené une campagne de mensonges» contre Boko Haram. Les terroristes promettent ainsi d'attaquer Punch, The Daily Sun, The Vanguard, The Guardian, The NationThe Nigerian Tribune ainsi que la radio Voice Of America en version haoussa.

Boko Haram enjoint enfin un troisième groupe à «être prudent», sans quoi les médias y figurant seraient également «attaqués». Les noms d'autres jopurnaux nigerians Leadership, Daily Trust, et Peoples Daily  y sont inscrits, mais y figure aussi Radio France Internationale, rapporte Sahara Reporters, également menacé.

«Il y a eu beaucoup de mensonges nous concernant, continue Boko Haram. Et ces offenses son dommageables pour l’Islam, nous ne pouvons pas les pardonner. Nous vengerons la grâce de Dieu sur les médias cités.»



Lu sur Sahara Reporters, Punch, Daily Sun, The Nation,

À lire aussi

Nigeria - Boko Haram attaque les médias à la bombe

Pourquoi il faut avoir peur de Boko Haram

Pourquoi le Nigeria fait peur à ses voisins

Le Nigeria peut-il disparaître ?

Nigeria : Boko Haram, ennemi public numéro 1

Goodbye Gbagbo, Goodluck Jonathan