SlateAfrique

mis à jour le

Mali - Le capitaine Sanogo aux Maliens: «je suis là, je vais bien» (VIDEO)

A Bamako, et jusque dans l’après-midi du mardi 1er mai, le doute était permis quant au sort des membres du Conseil national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (CNRDRE).

Les affrontements armés  qui ont eu lieu dans la nuit de lundi à mardi entre les forces de l’ex-junte au pouvoir et les bérets rouges fidèles à l’ancien président ATT se sont en partie concentrés autour de la garnison de Kati.

Pour faire taire toutes les rumeurs, le capitaine Amadou Sanogo a adressé une communication télévisé aux maliens.

Le but de l’allocution, diffusée aux alentours de 15h40 (heure GMT), était clairement de montrer que lui et les autres «membres du commandement militaire» restaient bien en place après des événements qui auraient pu renverser le cours de la situation.

«Je tiens à rassurer la population malienne. Je suis là, Je vais bien» a affirmé Sanogo entouré de membres des différents corps des autorités militaires maliennes.

Amadou Sanogo accuse des forces venues de l’étranger d’avoir participé à ce que la presse désigne déjà comme une tentative de «contre coup d’Etat.»

Les parachutistes étaient appuyés par des «individus mercenaires mal intentionnés qui commençaient à s’infiltrer depuis plusieurs jours.»

Pour le putschiste, le but était clair, son élimination physique pure et simple.

Sanogo a par ailleurs confirmé que l’Accord-Cadre signé le 6 avril 2012 signé entre la Cédéao et le CNRDRE était maintenu. Les différents organes de la transition, président par intérim, premier ministre et gouvernement restent donc toujours en place

Vu sur Maliweb

A lire aussi

Les deux pièges à éviter dans la recherche d’une sortie de crise au Nord-Mali

Dioncounda Traoré, un président sans réel pouvoir

Cheick Modibo Diarra, l'astrophysicien qui veut sauver le Mali

Mali: «les putschistes se sont trompés de combat»

Le Mali et l’imposture des négociations de Ouagadougou