SlateAfrique

mis à jour le

Des cheminots marocains attaquent la SNCF pour discrimination

Ils sont employés de la SNCF depuis les années 1970, mais ne bénéficient pas du même statut que les Français.

«744 retraités marocains de la SNCF ont engagé ensemble une procédure judiciaire contre la société de chemins de fer pour discrimination raciale», raconte le site marocain bladi.net

Ces Marocains n’ont jamais bénéficié des mêmes avantages que les cheminots français qui perçoivent le double de la retraite de leurs collègues marocains. Raison: nationalité française exigée.

La clause de nationalité privant les salariés étrangers (ressortissants de l’Union européenne) des avantages accordés à leurs homologues français a certes été supprimée dans les années 2000, précise le site marocain.

Sauf que plusieurs centaines de salariés de la SNCF se sentent toujours lésés. Le procès a débuté en 2010 avec 360 salariés. Aujourd’hui 744 salariés se sont rassemblés pour demander réparation à la société ferroviaire. L’amende oscillerait entre 200 et 300 millions d’euros, si les cheminots marocains obtenaient gain de cause.

«Ces salariés n'ont pas pu passer certains examens en interne», déclarait en décembre 2010 Bouabdellah Frahlia, délégué Sud-Rail, qui soutient l'action des cheminots marocains. 

«Il y a eu des discussions avec la SNCF sur la suppression de la clause de nationalité, mais elles n'ont pas abouti, contrairement à la RATP qui l'a abolie en 2002», souligne M. Frahlia.

Lu sur Bladi.net, Le Monde.fr

A lire aussi

Les islamistes ne sont plus des anti-TGV

Le TGV marocain, un caprice royal?

Maroc - Que faire d'autre avec l'argent du TGV?