SlateAfrique

mis à jour le

Les «repats», ces jeunes diplômés qui parient sur l'Afrique (VIDEO)

Ce sont de véritables success stories que fait découvrir au public, l’émission de la chaîne américaine CNN, Inside Africa. Le documentaire, diffusé depuis le 23 avril, décrit un phénomène qui prend de l’ampleur au Nigeria. Il s’agit de ceux qu’on appelle au pays du président Goodluck Jonathan, les «repats».

Ce sont de jeunes Nigérians ayant quitté leur pays pour suivre des études aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou encore à Paris. Leur diplôme en poche, et la crise financière mondiale aidant, ils ont eu l’idée de rentrer au bercail, tenter une aventure de businessmen.

Le documentaire Inside Africa de CNN nous apprend ainsi qu’ils seraient plusieurs dizaines de milliers à reprendre la route du Nigeria pour y monter des affaires, encouragés en cela par les perspectives de croissance de leur pays.

Dans le reportage, deux exemples sont mis en avant. Celui de Tunde Ogunride et celui de Joshua Egbe. Le premier, après vingt ans passés en Europe, a ouvert à Lagos, la capitale économique du Nigeria, une chaîne de fastfood dénommée Burger Republic. Une vocation née de son expérience au sein de la chaîne de restauration rapide Burger King, où il a travaillé comme cadre en Angleterre. Les réformes engagées par le gouvernement depuis 2009 ont achevé de le convaincre.

«J’ai réalisé que les choses étaient en train de changer et j’ai voulu participer à ce développement. En Europe, tout a déjà été fait. Ici, tout démarre de presque rien, c’est très dynamique et enthousiasmant d’apporter sa pierre à l’édifice», explique-t-il.

Le second, quant à lui, a tout juste 33 ans. Joshua Egbe est un jeune diplômé d’une université londonienne. Il a quitté le Nigeria il y a dix ans.  

«Lorsque j'ai quitté mon pays en 2002, le Nigeria n'était pas le même qu'aujourd'hui. Mais quand j'ai commencé à entendre parler de toutes ces histoires à succès venant du Nigeria, venant de toute l'Afrique, je le suis dit que l'heure est venue de rentrer», confie Joshua Egbe.

Face aux perspectives de croissance de son pays natal qui avoisinent les 7%, il a flairé le bon filon: aider les entrepreneurs de son pays à être plus compétitifs. Son job? Business consultant. 

«En prenant la décision de rentrer, j’ai été très agréablement surpris de constater que mon projet correspondait à une réelle volonté des gens de changer la façon dont ils faisaient les affaires», peut-on l’entendre confier à la journaliste de CNN.

Mais, les «repats» doivent tout de même lutter au quotidien contre certaines réalités: déficit de transport public, mauvais état des routes, coût élevé des logements, la corruption et bien d’autres soucis encore. Pour autant, ils restent convaincus d’avoir fait le bon choix de rentrer au bercail.

Vu sur CNN

A lire aussi

Lagos: bienvenue à Blackberry land

Le Top 10 des Africains les plus riches en 2012

Les 10 économies africaines qui montent

Aliko Dangote, un milliardaire si mystérieux