SlateAfrique

mis à jour le

L'Algérie explose ses dépenses militaires à cause de la Libye

On n'a pas fini d’établir toutes les répercussions du conflit libyen sur les pays de la région.

Ainsi apprend-on, par le magazine économique en ligne Maghreb Emergent, que la guerre en Libye a contraint son voisin algérien à augmenter ses dépenses militaires, notamment ses dépenses d’armement. Maghreb Emergent s’appuie sur les conclusions d’un rapport (PDF) publié le 17 avril par le Stockholm International Peace Reasearch Institute (SIPRI).

Ce rapport indique que le pays d’Abdelaziz Bouteflika est le premier acheteur d’armes du continent africain en 2011, avec des dépenses qui s’élèvent à près de 2,5 milliards de dollars (1,9 milliard d’euros).

«En Afrique, la part la plus importante de l'augmentation des dépenses en armement est attribuable à l’augmentation de 44% du budget militaire de l'Algérie, liée en partie aux préoccupations relatives au conflit libyen», fait savoir le rapport du Sipri, dont Maghreb Emergent reprend les grandes lignes.

Le journal économique en ligne se demande cependant si le conflit libyen est le seul facteur expliquant cette augmentation des dépenses militaires en Algérie. Alors que partout dans le monde, du fait de la crise économique, les dépenses militaires stagnent, ce pays continue de se fournir en armes.

Maghreb émergent fait savoir que, entre 2006 et 2010, le Sipri avait déjà classé l’Algérie parmi les plus grands importateurs d’armes au monde.  

«Avec 3% du marché mondial durant cette période, à égalité avec les États-Unis et l'Australie, l’Algérie occupait la 8ème position des pays les plus grands importateurs d'armes. (…) L'Algérie représente 13% des ventes d'armes russes sur cette période», conclut le journal.

Lu sur Maghreb Emergent, SIPRI

A lire aussi

Le trafic d'armes se porte bien, merci!

Libye: les pro-Kadhafi sont de retour

Libye: pendant la guerre, la paix continue

Pourquoi l'Algérie n'explose pas