SlateAfrique

mis à jour le

Marrakech n'est pas Sodome et Gomorrhe

Dans la presse française, Marrakech est souvent synonyme de Sodome et Gomorrhe au point de donner du grain à moudre aux islamistes.

Les récits de soirées pimentées mettant en cause des personnalités —comme l’a suggéré l'ex-ministre français de l'Education Luc Ferry et bien avant lui L’Express en 2005 qui évoquait les rumeurs malveillantes colportées sans la moindre preuve par «quelques chiraquiens» au sujet d’une arrestation de Jack Lang et de «son exfiltration du Maroc» foisonnent.

Ragots, racontars, propos diffamatoires à peine voilés circulent à tout-va qui mettent en scène de mystérieuses parties fines dans les riads de la médina ou les villas de la Palmeraie. Comme en écho, des billets anonymes tournent en boucle sur internet, en rajoutent, déforment, caricaturent… Les «informations» publiées dans le sillage de l’affaire Ferry en sont l’illustration parfaite.

Des cancans d’une affaire suspectée d’avoir été rapidement étouffée au nom des intérêts bien compris qu’entretiennent Rabat et Paris viennent de refaire surface sur un plateau de télévision comme le relate Télé-Loisirs: celle de l’ex-ministre des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy dans la suite 312 du célébrissime palace La Mamounia qui aurait pu être enterrée s’il n’y avait pas eu le Canard Enchaîné.

Le journal satirique affirmait il y a quelques années que Dominique Cantien, célèbre prêtresse de la télé-réalité avait détruit la suite du palace, après avoir découvert son ancien compagnon (l'homme politique Philippe Douste-Blazy) en compagnie de jeunes garçons.

Le palmipède affirmait que le cabinet du roi Mohammed VI avait vite mis la poussière sous le tapis. Aussi, l’opinion publique ne connaitrait sans doute jamais les dessous de cette scabreuse affaire impliquant un ministre français en terre chérifienne.

C’était sans compter sur Dominique Cantien qui des années plus tard est venue déminer l'attaque des chroniqueurs d’On est pas couchés sur France 2 qui ont encore une fois fait état de la rumeur:

«C'est l'histoire que tout le monde adore, elle est tout d'abord fausse» a-t-elle expliqué.

«En revanche, il y a eu une vraie dispute entre Philippe Douste-Blazy et moi-même, comme il y en a dans tous les couples. Sauf que c'était à Marrakech devant un grand nombre de personnes car c'était un 31 décembre et que toute la classe politique est davantage là-bas plutôt qu'à Paris. Cette dispute n'avait rien à voir avec ce que le Canard Enchaîné a raconté. J'ai pleuré, il est parti, je n'ai rien cassé et je ne l'ai pas retrouvé dans la chambre avec de jeunes garçons, comme on l'a laissé supposer».

Selon Dominique Cantien, la source de cet article n'avait d'autre dessein que de détruire la réputation de l'ancien ministre d'Edouard Balladur, aujourd'hui aux côtés du candidat François Bayrou pour le Modem.

Elle l'assure d'autant plus «que cette histoire est finie» et qu'elle «n'a aucun intérêt à prendre la défense de son ex».

«Dossier clos en une minute trente. Joli !» s’est amusé à commenter Télé-Loisirs.

Lu sur Télé-Loisirs

A lire aussi

A Marrakech, DSK fait encore tourner les têtes

Les vacances à Marrakech, un rituel de la Sarkozie

Le jardin des délices de DSK à Marrakech

Attentat de Marrakech, coup de grâce pour le tourisme marocain?