SlateAfrique

mis à jour le

Somalie - Les shebab s’attaquent au Puntland, jusque-là épargné

Une incursion militaire comme conséquence d’une manœuvre de repli. C’est ce qui se passe en Somalie où les shebab, milices islamistes, sont entrés dans l’Etat semi-autonome du Puntland, au nord-est, après avoir déserté le centre du pays d’où ils ont été chassés, explique la BBC.

Combattants et chefs de guerre islamistes seraient présents depuis quelques jours dans les montagnes du Puntland et dans la zone qui borde la frontière de l’Etat autoproclamé du Somaliland.

Ce mouvement de troupes pourrait marquer le début d’un regroupement important pour les milices shebab, qui ont perdu le contrôle de plusieurs bastions clés dans le centre et le sud de la Somalie ces derniers mois.

Les forces gouvernementales éthiopiennes et somaliennes, soutenues par les troupes de l'Union africaine, ont repoussé les shebab hors de la capitale, Mogadiscio, en août 2011 et la ville centrale de Baidoa en février 2012.

Ces informations ont été confirmées par le président pountlandais Abdirahman Farole. Selon lui, les islamistes se seraient déplacés là pour se rapprocher de la cellule d’al-Qaida au Yémen, pays voisin.

En effet, depuis cet Etat nordiste du Puntland qui forme la pointe de la corne africaine, la Somalie et le Yémen sont séparés par un bras de mer de quelques kilomètres.

Le président Farole perçoit dans cette invasion une menace sécuritaire et s’est déclaré prêt à apporter une réponse militaire en déployant des troupes contre les shebab.

Les deux Etats que sont le Puntland et le Somaliland connaissent jusque-là une paix relative.

Ils ont évité la majeure partie des combats qui se sont essentiellement déroulés dans le sud de la Somalie.

Lu sur BBC Africa

A lire aussi

Somalie: guerre muette, guerre secrète

Les larmes de la Somalie

Somalie: les islamistes ont-ils un avenir?

En Somalie, la faim fait fuir plus que la guerre