SlateAfrique

mis à jour le

Le Burkina Faso, un modèle pour les Antillais?

A l'ère d'Internet, tout un chacun peut très facilement plagier autrui. Mais, gare à celui qui se fait prendre! Car le Web laisse des traces qui peuvent être compromettantes.

Pour preuve, une affaire de plagiat a résonné de l'île de Saint-Martin, aux Antilles françaises, au pays des hommes intègres, le Burkina Faso.

«Bâtir ensemble un Saint-Martin émergent» Est-ce que c’est ce leitmotiv, bien familier des Burkinabè, qui a mis la puce à l’oreille d'un internaute étonné de le retrouver dans un contexte politique étranger sur Google?

Ce slogan, cité par le président de la Collectivité française d’Outre-mer de Saint Martin Alain Richardson, en conclusion de son discours de politique générale du 1er avril 2012, n'est pas sans rappeler le mot d’ordre «Bâtir un Burkina émergent».

Il n’y aurait pas de drame si l’emprunt se limitait à ce refrain régulièrement ânonné par le pouvoir burkinabé.

Mais… vérification faites, il s’avère que le discours de plus d’une heure du dirigeant antillais est à 90% un copier-coller de la déclaration de politique générale prononcée par le Premier ministre burkinabè, Luc Adolphe Tiao, en octobre 2011 devant l’Assemblée nationale, révèle Le Fasonet.

Pour preuve, le Jabiru Blog ou l’édition saint-martinoise du quotidien insulaire Fax Info juxtaposent les deux discours pour mieux en révéler les passages entiers qui ont été scrupuleusement recopiés.

Dans le texte, «Les Burkinabés» ont été remplacés par «les Saint-Martinois».

Les enjeux nationaux ont été convertis à la sauce territoriale, les dates symboliques du Burkina et les slogans de la politique du président Compaoré ont été adaptés à la réalité locale, écrit Fax Info. Le site du journal de Saint-Martin fait par exemple cette comparaison éloquente:

«Cette tâche, c’est enfin celle de tout le peuple burkinabé qui, le 21 novembre 2010, a manifesté sa totale adhésion au programme politique du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Blaise Compaoré, "Bâtir, ensemble, un Burkina émergent"»

Cela donne, une fois plagié:

«Cette tâche, c’est enfin celle de toute la population saint-martinoise qui, le 25 mars 2012, a manifesté son adhésion au programme politique du groupe RRR et qui se résumait ainsi: "Bâtir, ensemble, un Saint-Martin émergent"»

Mis devant ces preuves accablantes, le chargé de la rédaction du discours, un certain Alex Richards, directeur de cabinet du président de Saint-Martin, cherche d’abord à nier les faits en reconnaissant «des similitudes» rapporte Fasonet.

Puis, il tente d’accabler un communicant politique imaginaire à qui il aurait sous-traité la préparation de l’exposé. Vérifications faites par les médias saint-martinois... cette personne n’existe pas.

Embarrassé par cette affaire qui pourrait entâcher le début de son mandat, le président Alain Richardson n’a eu d’autre choix que de se séparer de son collaborateur qu'il avait nommé à ce poste quelques jours plus tôt.

Selon plusieurs sources, l’intéressé n’en est pas à son premier forfait.

En 2006, Alex Richards avait été limogé de la direction de l’office du tourisme pour avoir copié-collé intégralement le schéma de développement touristique de la Nièvre —un département français—, proposé au Conseil municipal pour la Commune de St-Martin.

Lu sur Fasonet, Fax Info, Jabiru Blog

A lire aussi

Le plagiat, sport national des Français