mis à jour le

Pas d’afro dans les airs

Aboubakar Traoré ne peut plus exercer son métier de steward. Objet du délit? Une coiffure incompatible avec le job. Texte et dessin de Damien Glez.

«Bienvenue sur ce vol. Ajustez votre ceinture, repliez votre tablette et glissez votre bagage à main sous le siège qui se trouve devant vous. Nous vous rappelons que ce vol est non-fumeur et qu’il est strictement interdit au personnel navigant de porter des tresses».

Les consignes de sécurité pourraient être ainsi formulées sur les vols Air France…

Le 4 avril dernier, par un communiqué de presse, la Fédération des associations africaines & créoles (FAAC) et la Fédération Total respect - Tjembé Rèd (qui rassemble dix organisations de lutte contre le racisme, l’homophobie et le sida), dénoncent le “clouage au sol” d’un steward français, Aboubakar Traoré, 38 ans, sous prétexte que celui-ci a cessé de couper ses cheveux et qu’il les a coiffés en «tresses plaquées sur son crâne». Ses supérieurs l’auraient mis face à une alternative: soit trancher ses “nattes” incompatibles avec les critères esthétiques de la société, soit porter une perruque.

Le communiqué indique que la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) avait «demandé à Air France de mettre un terme à ces difficultés qu’elle estimait disproportionnées».

La coiffure incriminée était «extrêmement nette»

L’institution soulignait, dès 2009, que la coiffure incriminée était «extrêmement nette et soignée» et qu’elle ne présentait «aucun caractère d’excentricité».

Plus timoré, le Défenseur des droits -l’institution qui a remplacé la Halde en mars 2011- aurait obtenu de la compagnie aérienne qu’elle reformule simplement ses griefs.

Ainsi, Air France n’exige plus de monsieur Traoré une coiffure «classique», mais juste «homogène». Elle regretterait que la coiffure de la discorde ne présente pas un aspect «naturel». Le règlement autoriserait pourtant les teintures ou le défrisage, techniques artificielles s’il en est…

Embauché en 1998, félicité pour la qualité de son travail, c’est en 2002 que ce steward est confronté à la réglementation en matière de «port de l’uniforme». C’est, en effet, à cette période qu’il vient de décider de faire évoluer son style capillaire.

Après des pertes de salaires, une dépression nerveuse qu’il attribue notamment aux vexations vécues dans l’entreprise, un arrêt maladie d’un an, la reprise de son activité dans le cadre d’un mi-temps thérapeutique et l’essai de plusieurs modèles de coiffure, il serait aujourd’hui menacé de sanctions disciplinaires, à la suite à un entretien préalable, ce mardi 3 avril. Une conciliation avec Air France est prévue le 7 mai. En attendant, l’avocat du steward a déposé une requête auprès du tribunal des prud’hommes de Bobigny, chef-lieu de la Seine-Saint-Denis, pour «atteinte à la dignité et discrimination».

Considération purement esthétique

Le débat a donc dérivé d’une considération purement esthétique à une question de négation des identités, via une discrimination en raison de l’apparence physique.

Car cette apparence physique particulière serait intimement liée à une identité “afro”.

Aboubakar Traoré, d’origine ivoirienne, affirme qu’il ne s’agit pas seulement d’une question de style.

Sur la chaîne France O, il indiquait que les «locks représentent l’histoire d’un combat identitaire, une affirmation de soi». C’est sans doute pour cela qu’un Camerounais adepte de la “bontologie” arbore, à Yaoundé, des dreadlocks façonnées à l’image de la carte de l’Afrique.

Au théâtre national d’Oslo, en 1998, un comédien ouest-africain s’était confronté à son metteur en scène de théâtre qui exigeait, pour une pièce muette de Peter Handke, le sacrifice de ses “cadenettes”.

En Inde, dans les communautés sâdhu pratiquant l'ascèse, les dreadlocks sont sacrées et permettraient «d’endurer le feu et le poison». Samson, l'un des juges d'Israël dans la Bible hébraïque du IXe siècle, ne tirait-il pas sa force de sept tresses sans lesquelles il était privé du secours de Dieu?

Prosaïquement, il est vrai qu’il existe des niveaux de compatibilité variés entre les coupes de cheveux et les métiers pratiqués. Quelle que soit la longueur de vos “poils de tête”, il vous sera demandé de porter une charlotte ridicule si vous voulez obtenir votre “carte d’embarquement” pour une boulangerie industrielle.

 À l’inverse, si vous voulez faire carrière dans le football, et tout particulièrement si vous êtes africain, une coiffure excentrique semblera un atout pour vous faire remarquer sur les terrains et dans les magazines people.

De même, une première dame à la coiffure chatoyante sera avantageusement visible de loin. Si vous êtes un technicien de surface chargé d’éliminer les toiles d’araignées qui s’incrustent au plafond, une crête à l’iroquoise remplacera avantageusement une “tête de loup”. Un crâne parfaitement rasé permettra de transformer le deuil d’une calvitie en atout professionnel, pour peu qu’une diseuse de bonne aventure vous embauche comme boule de cristal…

Le monde est ainsi fait: Samson, Tiken Jah Fakoly, Lil Wayne ou Gervais Lombe Yao Kouassi “Gervinho” seraient recalés au concours de steward d’Air France. Mais le mystère reste entier: pourquoi cet emploi de serveur aérien continue-t-il d’exercer une telle fascination sur la jeunesse africaine?

Damien Glez

Damien Glez est un dessinateur burkinabé. Il dirige le Journal du Jeudi, le plus connu des hebdomadaires satiriques d'Afrique de l'Ouest.

Retrouvez tous ses Coupé-Décalé

A lire aussi

Le mystère capillaire de Chantal Biya

La CAN, une coupe d'Afrique des coupes de cheveux

Damien Glez

Dessinateur burkinabé, il dirige le Journal du Jeudi, le plus connu des hebdomadaires satiriques d'Afrique de l'Ouest.

Ses derniers articles: L'Afrique oublie ses drames le temps des jeux  Treize produits halal à la douzaine  Chine, labo des faux médicaments en Afrique? 

Aboubakar Traoré

Dreadlocks

Coiffures afro: le dress code d'Air France est-il raciste?

Coiffures afro: le dress code d'Air France est-il raciste?

Coupé-Décalé

AFP

Côte d'Ivoire: le coupé-décalé fait sa fête

Côte d'Ivoire: le coupé-décalé fait sa fête

AFP

Côte d'Ivoire: DJ Arafat élu meilleur artiste de coupé-décalé de l'année

Côte d'Ivoire: DJ Arafat élu meilleur artiste de coupé-décalé de l'année

AFP

Côte d'Ivoire : DJ Petit Piment, un Belge s'attaque au coupé-décalé

Côte d'Ivoire : DJ Petit Piment, un Belge s'attaque au coupé-décalé

Gervinho

AFP

Côte d'Ivoire: Gervinho de retour en sélection

Côte d'Ivoire: Gervinho de retour en sélection

AFP

Footballeurs africains: Aubameyang n'a pas suffi, Gervinho monte en puissance

Footballeurs africains: Aubameyang n'a pas suffi, Gervinho monte en puissance

AFP

CAN: la Côte d'Ivoire

CAN: la Côte d'Ivoire