mis à jour le

Centrafrique: une marche d'opposants dispersée par la police

Une marche de protestation contre les violences qui ont resurgi depuis dix jours à Bangui, organisée à l'appel d'un opposant, a été dispersée par la police, a rapporté un journaliste de l'AFP.

La marche, qui rassemblait quelques dizaines de personnes et se déroulait au centre-ville, a été dispersée par des tirs de la police. Par crainte de violences, boutiques et magasins ont aussitôt fermé et les taxis, taxis-motos et minibus de transport de passagers, ont quitté précipitamment le centre-ville.

Cette marche pacifique avait été organisée à l'appel de l'opposant Joseph Bendounga, président du Mouvement démocratique pour la renaissance de Centrafrique (MDREC), pour dénoncer les violences à Bangui et en province.

Joseph Bendounga à été brièvement arrêté et remis en liberté. Mais il a ensuite choisi de se constituer prisonnier, demandant à être inculpé. Les policiers l'ont alors emmené de force à bord d'un véhicule jusqu'à son domicile.

Cette marche est survenue au lendemain d'une journée "ville morte", également organisée contre les violences à l'appel de la société civile, diversement suivie. Une précédente journée "ville morte" s'était déjà déroulée vendredi.

Ces manifestations pour exiger la fin des violences ont lieu à la suite d'un regain de tension dans la capitale centrafricaine depuis le 1er mai.

Ce jour-là, l'arrestation d'un chef de milice armée dans le quartier en majorité musulman et commercant du PK5, avait provoqué un déchaînement de violences, faisant au moins 24 morts et 170 blessés.

Une église avait notemment été attaquée, provoquent la mort de plusieurs civils, dont un prêtre.

Depuis, la tension reste vive à Bangui où des tirs à l'arme automatique sont régulièrement entendus au PK5 et alentour.

Dimanche, au moins deux persones ont été tuées et 10 blessées, victimes de ces tirs opposant parfois les forces de sécurité centrafricaines à des hommes armés, d'autres étant d'origine inconnue.

Bangui

AFP

Centrafrique: les moto-taxis de Bangui sur la sellette

Centrafrique: les moto-taxis de Bangui sur la sellette

AFP

Contrôles stricts

Contrôles stricts

AFP

Centrafrique: au moins un mort dans de nouvelles violences

Centrafrique: au moins un mort dans de nouvelles violences

marche

AFP

La Silicon Valley fait du charme

La Silicon Valley fait du charme

AFP

Kenya: 15 morts dans l'incendie d'un marché

Kenya: 15 morts dans l'incendie d'un marché

AFP

Le marché de la musique africaine courtisé comme jamais

Le marché de la musique africaine courtisé comme jamais

police

AFP

Zimbabwe: la police interdit les rassemblements

Zimbabwe: la police interdit les rassemblements

AFP

Ethiopie: la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance

Ethiopie: la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance

AFP

Sénégal: la police empêche un rassemblement d'opposants

Sénégal: la police empêche un rassemblement d'opposants