SlateAfrique

mis à jour le

Mali - Les rebelles touareg attaquent la ville de Kidal

La rébellion touareg du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) et le groupe islamiste armé Ansar Dine ont attaqué le 29 mars la ville stratégique de Kidal, la quatrième plus importante du pays, située dans le nord du Mali, rapporte l'AFP auprès des forces belligérantes.

«Nous sommes en train d'être attaqués par les rebelles (du MNLA) et des hommes d'Iyad (Ag Ghaly, chef d'Ansar Dine). Nous sommes en train de nous défendre», a déclaré un militaire malien joint par l'AFP à Kidal.

Le MNLA attaque la ville par le nord, tandis qu'Ansar Dine mène un assaut par le sud, a-t-il précisé.

«Nous attaquons actuellement», a confirmé un combattant d'Ansar Dine.

Le MNLA, qui affiche une position laïque, ne partage pas les objectifs d'Ansar Dine (défenseur de l'islam, en arabe), qui vise l'instauration de la charia (loi islamique) et a des liens avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Mais les deux groupes combattent parfois ensemble l'armée malienne.

Le nord du Mali subit depuis la mi-janvier une vaste offensive des rebelles touareg et de groupes islamistes, qui ont réussi à prendre plusieurs villes. Kidal est dans une position difficile depuis plusieurs jours, Ansar Dine annonçant même le week-end dernier sa chute "imminente".

La junte au pouvoir depuis le coup d'Etat militaire qui a renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré a invoqué l'échec du régime contre la rébellion pour justifier son putsch.

Lu sur AFP

A lire aussi

Le dossier Coup d'Etat à Bamako

Mali: «La junte n'a pas de stratégie»

L'anniversaire controversé du putsch d'ATT de 1991

Le monde entier condamne le putsch

Comment les militaires ont pris le pouvoir au Mali