SlateAfrique

mis à jour le

Al-Jazeera ne diffusera pas la vidéo «Al-Qaïda attaque la France»

Al Jazeera a déclaré qu’elle ne diffusera pas le montage vidéo des tueries de Toulouse et Montauban. La chaîne a annoncé que la vidéo n’ajoutait aucune information supplémentaire qui n’était connue du public. C’est également pour une question d’éthique que la chaîne a choisi de ne pas diffuser cette vidéo.

Mohammed Merah n’apparaît pas sur la vidéo, écrit la chaîne Al-Jazeera sur son site internet. La vidéo ne contient par ailleurs aucune déclaration du jeune homme, ajoute la chaîne qatarie. Mais il semblerait que Mohammed Merah ait agi seul. La vidéo intitulée «al-Qaïda attaque la France», a été posté le mercredi 21 mars. La question qui se pose aujourd’hui: Qui a envoyé ces vidéos? Mohammed Merah était chez lui, encerclé par les forces du Raid. Le tueur n'est donc pas l'expéditeur ont indiqué ce mardi 27 mars des sources proches des enquêteurs de la sous-direction antiterroriste, indique le site RFI. Son frère Abdelkader, soupçonné de l'avoir assisté, était en garde à vue dans la nuit de mardi à mercredi. L’éventualité d’un troisième homme se dégage de plus en plus.

Filmé par Mohamed grâce à une mini caméra sanglée sur lui, le montage vidéo, «stocké sur une clé USB», était contenu dans une enveloppe postée mercredi et envoyée au bureau parisien d'Al Jazeera, selon des sources policières.

«C'est un montage vidéo des images des différentes tueries avec de la musique et des versets du Coran», a indiqué à l'AFP l'une de ces sources.

La police judiciaire a mis la main sur le montage de Mohamed Merah envoyé mercredi 21 mars à la chaîne qatarie Al Jazeera.

Mohamed Merah a été tué jeudi 22 mars par les policiers du RAID qui assiégeaient son appartement toulousain depuis une trentaine d'heures. Il avait déclaré aux négociateurs qu'il avait agi seul au nom du djihad et d'Al-Qaïda.

Lu sur Al-Jazeera, AFP, RFI

A lire aussi

Mohammed Merah: une sépulture encombrante

Quand la France désavoue ses musulmans

Vu d'Algérie: «terrorisme et islam», non à l'amalgame!

Cette France qui désintègre

Qui sont les salafistes