mis à jour le

RDC : appui des Casques bleus dans l'offensive contre des rebelles ougandais

La Mission de l'ONU au Congo (Monusco) a annoncé vendredi apporter depuis plusieurs jours un appui aérien aux offensives de l'armée contre les rebelles ougandais musulmans de l'Allied defense force (ADF) au Nord-Kivu dans l'est de la République démocratique du Congo.

La force de la Monusco a effectué le 16 avril "des attaques d'hélicoptères en support aux FARDC (Forces armées de la RDC) lors de combats contre des éléments des Forces Démocratiques Alliées (ADF) dans la zone de Garlic", localité située à 50 km au nord de Béni-ville, a déclaré à la presse le major Adil Esserhir, l'un des porte-parole des Casques bleus. 

Les frappes aériennes ciblées de la Monusco en soutien des FARDC se sont poursuivies le 17 avril "au niveau des zones baptisées Madina et Topoke II pour appuyer les opérations en cours contre les éléments ADF", a poursuivi l'officier.

Enfin, "deux hélicoptères d'attaque de la Monusco ont été actionnés (vendredi) pour fournir un appui feu décisif aux forces congolaises", a-t-il ajouté. 

Opposés au président ougandais Yoweri Museveni, les ADF sont présents dans l'est de la  RDC depuis plus de 20 ans. Mystérieux et repliés sur eux-mêmes, ils sont accusés d'avoir tué plusieurs centaines de civils à l'armée blanche depuis 2014 dans la région de Beni.

Vendredi matin, deux corps de civils ont été retrouvés après des accrochages entre militaires congolais et ces rebelles à Tungudu, distant de Beni de 50 km, selon le Centre d'étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l'homme (CEPADHO), une ONG congolaise.

"Nous avons réussi à repousser cette attaque des ADF, malheureusement ils ont tué deux civils", a expliqué Mak Hazukay, porte-parole de l'armée congolaise dans le Nord-Kivu, ajoutant que l'armée congolaise a tué "un des assaillants et en a capturé un autre".

La force de la Monusco est le plus important contingent onusien au monde avec un "effectif maximum autorisé de 16.215 militaires, 660 observateurs militaires et officiers d'état-major, 391 policiers et 1.050 membres d'unités de police constituées", selon la dernière résolution du Conseil de sécurité. Présente en RDC depuis 1999, Kinshasa souhaite son retrait définitif en 2020. 

AFP

Ses derniers articles: Tigré: le Conseil de sécurité de l'ONU en échec, bloqué par Pékin et Moscou  Législatives en Côte d'Ivoire: espoir d'un retour  Algérie: des milliers de manifestants du Hirak 

appui

AFP

Macron invite en France les dirigeants des pays du Sahel pour réclamer un appui clair

Macron invite en France les dirigeants des pays du Sahel pour réclamer un appui clair

AFP

Bissau: début de la campagne pour les législatives, appui de l'ONU après le scrutin

Bissau: début de la campagne pour les législatives, appui de l'ONU après le scrutin

[email protected] (Author Name)

Appui discret américain et israélien aux combattants syriens anti-Assad

Appui discret américain et israélien aux combattants syriens anti-Assad

bleus

AFP

Côte d'Ivoire: hommage aux quatre Casques bleus tués au Mali

Côte d'Ivoire: hommage aux quatre Casques bleus tués au Mali

AFP

Etat d'urgence en Centrafrique, où l'émissaire de l'ONU veut une hausse "substantielle" des Casques bleus

Etat d'urgence en Centrafrique, où l'émissaire de l'ONU veut une hausse "substantielle" des Casques bleus

AFP

Centrafrique: les Casques bleus reprennent le contrôle d'une ville occupée par les rebelles

Centrafrique: les Casques bleus reprennent le contrôle d'une ville occupée par les rebelles

RDC

AFP

A Rome, des funérailles d'Etat pour l'ambassadeur italien tué en RDC

A Rome, des funérailles d'Etat pour l'ambassadeur italien tué en RDC

AFP

La RDC annonce la "résurgence" d'Ebola dans l'est, l'OMS dépêche une équipe

La RDC annonce la "résurgence" d'Ebola dans l'est, l'OMS dépêche une équipe

AFP

La RDC annonce la "résurgence" de l'épidémie d'Ebola dans l'Est

La RDC annonce la "résurgence" de l'épidémie d'Ebola dans l'Est