mis à jour le

Libye: 750 millions USD de perte du fait de la contrebande de carburant

Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC), Moustafa Sanalla, a déploré des pertes de l'ordre de 750 millions de dollars par an à cause de la contrebande de carburant, un fléau qui menace l'économie nationale. 

"Les trafiquants et les voleurs ont non seulement infiltré les milices qui contrôlent une grande partie de la Libye mais aussi les compagnies de distribution de carburant censées vendre de l'essence aux citoyens à prix bas", a déclaré mercredi M. Sanalla lors d'une conférence sur le pétrole à Genève (Suisse), selon le texte de son discours transmis jeudi à l'AFP.

Selon M. Sanalla, les "sommes énormes" que les trafiquants génèrent à la faveur de la livraison illégale de carburant "ont corrompu une grande partie de la société libyenne".

"Le peu de mesures prises jusqu'à présent (...) n'ont pas été suffisantes pour dissuader les trafiquants", a expliqué le patron de la NOC.

M. Sanalla a demandé l'aide des "voisins et des amis de la Libye mais surtout du peuple libyen (...) pour éradiquer le fléau de la contrebande et du vol de carburant". 

Le prix du carburant en Libye, un des moins chers au monde, fait de la contrebande des hydrocarbures notamment vers la Tunisie voisine ou vers l'Italie et Malte, une activité très lucrative.

La Libye produit actuellement autour d'un million de barils par jour, contre 1,6 million avant la chute du régime du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011.

La NOC fait face toutefois à une perturbation régulière de la production sur les champs pétroliers en raison de blocages imposés par des milices faisant office de gardes des installations pétrolières, sur des revendications salariales ou politiques.

Depuis la chute de la dictature, le pays, en plein chaos et où deux autorités rivales se disputent le pouvoir, est incapable d'exploiter ou de profiter pleinement de ses énormes ressources pétrolières.

Fin 2014, des combats et des protestations avaient bloqué la majorité des champs et des terminaux pétroliers, des zones au c½ur de luttes de pouvoir dans un pays qui dispose des plus grosses réserves pétrolières d'Afrique.

La fermeture des ports pétroliers a coûté plus de 130 milliards de dollars à la Libye depuis fin 2014, selon la NOC.

carburant

AFP

A court d'électricité, de carburant et d'argent, l'été galère des Libyens

A court d'électricité, de carburant et d'argent, l'été galère des Libyens

AFP

Gabon: grève des taxis contre les "tracasseries" policières et le prix du carburant

Gabon: grève des taxis contre les "tracasseries" policières et le prix du carburant

AFP

En Angola, une pénurie de carburant aux émanations très politiques

En Angola, une pénurie de carburant aux émanations très politiques

contrebande

AFP

La Côte d'Ivoire adopte une loi pour freiner la contrebande de cacao et de cajou

La Côte d'Ivoire adopte une loi pour freiner la contrebande de cacao et de cajou

AFP

Plus de 420 tonnes de médicaments de contrebande saisies en Afrique de l'Ouest

Plus de 420 tonnes de médicaments de contrebande saisies en Afrique de l'Ouest

AFP

Nigeria: pas de riz en plastique en circulation, mais du riz de contrebande

Nigeria: pas de riz en plastique en circulation, mais du riz de contrebande