SlateAfrique

mis à jour le

Un ministre kényan bloqué malgré lui à Bamako

En voilà un qui aurait sans doute préféré ne pas se trouver au Mali ces jours-ci. Moses Wetangula, le ministre kényan des Affaires étrangères, est bloqué sur le sol malien depuis le coup d'Etat du 22 mars. Il était venu au Mali afin de participer à la réunion ministérielle du Conseil de paix et de sécurité de l'Union Africaine, rapporte African Manager. Seulement, après les travaux, il n'a pas pu regagner le Kenya, avant que les choses ne se gâtent dans la capitale malienne. Les frontières terrestres et aériennes sont fermées.

«Nous sommes bloqués, nous ne savons quoi faire. Nous ne sommes pas loin des coups de feu persistants, a déclaré Moses Wetangula. Etant donné que nous sommes dans un hôtel en compagnie d'officiels de la Banque mondiale, nous nous sentons en sécurité.»

Selon le journal Standard, les autorités kényanes tentent de rapatrier le ministre et les trois fonctionnaires qui l'accompagnent.

«Le gouvernement cherche également à établir le contact avec l'autorité intérimaire pour évacuer  les Kényans, a indiqué le ministère des Affaires étrangères, dans un communiqué. La compagnie Kenya Airways nous a assuré qu'il disposait d'un avion dans la région qui serait capable d'aller les chercher au Mali dès que l'aéroport sera ouvert.» 

Lu sur African Manager, Standard

 

A lire aussi

Coup d’Etat au Mali: Les raisons d’un putsch

Le régime de Bamako pouvait-il encore tenir?

Mali: Fin de partie pour ATT

Mali - Le malaise dans l’armée à l’origine du coup d’Etat