mis à jour le

Le président Abdoulaye Wade arrive au Palais de l'Elysée, 7 mars 2008, Paris. REUTERS/Jacky Naegelen.
Le président Abdoulaye Wade arrive au Palais de l'Elysée, 7 mars 2008, Paris. REUTERS/Jacky Naegelen.

Youssou Ndour: La France devrait demander à Wade de partir

Le célèbre chanteur et homme politique sénégalais s'exprime sur l'attitude de la France à l'égard de l'élection présidentielle au Sénégal.

SlateAfrique - La France devait-elle faire pression sur le président Wade pour qu’il accepte de quitter le pouvoir en cas de défaite électorale lors du deuxième tour de la présidentielle sénégalaise organisé le 25 mars?

Youssou Ndour - La France est un pays souverain tout comme le Sénégal. Elle se trouve aux Nations Unies au niveau du Sénégal. Elle doit regarder la Sénégal avec respect, mais la France ne peut pas accepter que le Sénégal soit représenté par un président qui n’a pas le droit de représenter ce pays [Youssou Ndour, tout comme l’ensemble de l’opposition, conteste le droit du président Wade de se représenter à la présidentielle de 2012. Selon l’opposition, cette candidature n’est pas conforme à la Constitution qui prévoit que le président ne peut effectuer plus de deux mandats].

Je trouve que la France a été timide et je dis à la France qu’il n’est pas trop tard pour demander à Abdoulaye Wade de partir (Le président sénégalais est au pouvoir depuis mars 2000). De toute façon, il va partir par les urnes. Maintenant qu’il ne fasse pas des histoires parce que dans ce cas là, la France aurait une grande responsabilité parce que elle n’a pas franchement joué son rôle.

Slate Afrique - Donc la France devra demander au président Abdoulaye Wade de ne pas s’accrocher au pouvoir et de respecter le verdict des urnes?

Youssou Ndour - Bien sûr et ça c’est clair. Elle doit aussi s’assurer que l’élection présidentielle sénégalaise se passe normalement. Dans le respect de la démocratie.

SlateAfrique - Et votre carrière de musicien et de chanteur? Vous y avez mis un terme?

Youssou Ndour - Mon métier est entre parenthèses dans la mesure où le processus électoral est plus important pour mon pays aujourd’hui. Mais finissons ça et après, je ferai le point et on verra.

SlateAfrique - Mais si Macky Sall est élu président du Sénégal le 25 mars 2012 et s’il vous propose un poste de ministre, par exemple. Vous pourriez être intéressé?

Youssou Ndour - Pour l’instant, je n’y pense même pas. Je ne pense pas à ces choses là. Ce qui me préoccupe, c’est que le calendrier électoral soit respecté, qu’on élise une personne qui va assumer toute la responsabilité de l’Etat, qui va rendre compte devant le peuple et c’est elle qui va décider. A cet instant et seulement à cet instant, nous ferons le point, et à cet instant ma décision sera connue par tout le monde.

Mais encore une fois, ce qui m’intéresse et qui me préoccupe c’est que le Sénégal soit sur la ligne droite. Je me considère aujourd’hui dans mon pays comme un des arbitres par rapport au fonctionnement démocratique. Je jouerai donc mon rôle jusqu’à la fin. En tout cas jusqu’à la fin du premier match. Après, je ferai le point.

Propos recueillis par Pierre Cherruau

Première partie et deuxième partie de l'interview

A lire aussi

dossier: Sénégal, un pays sous tension

Wade, l'automne du patriarche

Abdoulaye Wade: "Je n'ai pas d'héritier"

Lettre de Dakar à Monsieur le ministre français de l'Intérieur

Sénégal: Les trois «fils» d'Abdoulaye Wade

Macky Sall, l'homme qui peut battre Wade

Sénégal - Une fatwa lancée contre Youssou Ndour

Youssou Ndour peut-il devenir président du Sénégal?

Le Sénégal est-il encore un pays francophone?

Youssou Ndour dans le collimateur du pouvoir

Youssou Ndour contre Abdoulaye Wade

Pierre Cherruau

Pierre Cherruau a publié de nombreux ouvrages, notamment Chien fantôme (Ed. Après la Lune), Nena Rastaquouère (Seuil), Togo or not Togo (Ed. Baleine), La Vacance du Petit Nicolas (Ed. Baleine) et Dakar Paris, L'Afrique à petite foulée (Ed. Calmann-Lévy).

Ses derniers articles: Comment lutter contre le djihad au Mali  Au Mali, la guerre n'est pas finie  C'est fini les hiérarchies! 

Abdoulaye Wade

Abdoulaye Wade

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Gorgui

Les vraies raisons de son retour

Les vraies raisons de son retour

Atouts

Sénégal: Aminata Touré pourra-t-elle rester une Dame de fer?

Sénégal: Aminata Touré pourra-t-elle rester une Dame de fer?

élection présidentielle

Election présidentielle

Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats

Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats

Une année d'élections

La «révolution des smartphones» n'a pas encore vaincu la fraude électorale en Afrique

La «révolution des smartphones» n'a pas encore vaincu la fraude électorale en Afrique

Liberté d'expression

En Côte d'Ivoire, l'élection présidentielle est-elle vraiment démocratique?

En Côte d'Ivoire, l'élection présidentielle est-elle vraiment démocratique?

France

AFP

Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel

Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel

AFP

RDC: la France suspend les adoptions

RDC: la France suspend les adoptions

AFP

Foot: match nul 0-0 entre la France et la Côte d'Ivoire

Foot: match nul 0-0 entre la France et la Côte d'Ivoire