SlateAfrique

mis à jour le

Afrique du Sud - Jésus marche sur l'eau et Red Bull recule

Red Bull a provoqué un tollé en Afrique du Sud avec sa nouvelle publicité, rapporte Eye Witness News. Diffusée le 12 mars à la télévision sud-africaine, la publicité «Jesus walk on the water» a provoqué des réactions telles que le groupe de boisson énergisante a dû la retirer des écrans. Pourtant, l’entreprise aurait dû se douter des conséquences puisqu’il y a deux ans, elle a été vivement critiquée pour avoir utiliser Moïse.

Selon le site du journal sud-africain Cape Times, l’ASA (Advertising Standars Authority) -qui régule tous les contenus marketing dans le pays- affirme avoir reçu plus de 400 plaintes. L’organisme indépendant a alors pris la décision d’interdire la publicité.

«Toute la journée, nous avons été inondés de plaintes au sujet de l'annonce. C’est assez inhabituel dans un délai aussi court», a déclaré Leon Grobber, un des responsables de l’ASA.

Le spot publicitaire montre Jésus et deux de ses apôtres dans une barque. Jésus se lève et marche sur l’eau et l’un dit à l’autre «Il a du boire une Red Bull.» Jésus leur répond alors: «Il n'y a pas de miracle, il faut juste savoir où sont les pierres.»

Jugée blasphématoire, cette publicité a fait l’unanimité contre elle auprès de différentes instances religieuses. L’institution musulmane sud-africaine Muslim Judicial Council a dénoncé les conséquences de «l’extrémisme laïque» contre toute foi religieuse, relate News 24.

«Nous sommes habitués à la publicité de Red Bull qui est très culotté et satirique. Mais, il y a un niveau à ne pas franchir, explique le père Christopher Townsend à iAfrica, Nous suggérons également que l'équipe de marketing, de publicité et les sociétés de relations publiques assistent à des séances de sensibilisation.»

«Dans un pays multiconfessionnel comme l'Afrique du Sud, où plus de 70% des personnes sont gens de foi, l'utilisation de symboles confessionnels dans une satire provoque assurément une réaction», a déclaré le cardinal Napier, porte-parole de SACBC, congrégation d’évêques catholiques.

Red Bull a présenté des excuses officielles.

«Depuis plus de 20 ans, les dessins animés de Red Bull se sont penchés sur des thèmes bien connus avec une étincelle dans l'œil. Il n'est jamais notre intention d'offenser», assure Tristan Werner, directeur marketing de l’entreprise.

Lu sur Eye Witness NewsCape TimesiAfrica

A lire aussi

Publicité: le préservatif qui capote

Nando's se paie la tête de Mugabe

De la publicité sur un minaret tunisien