SlateAfrique

mis à jour le

«Guerre d'Algérie, la déchirure», un documentaire franco-français

Passez l’autre rive de la Méditerranée et vous trouverez quelques papiers critiques sur le documentaire La Guerre d’Algérie, la déchirure diffusé le 11 mars sur France 2 en début de soirée. Une diffusion qui a obtenu un franc succès d'audience en rassemblant plus de trois millions de téléspectateurs. Ce dimanche soir-là, de nombreux Algériens attendaient ce moment avec impatience. Beaucoup pensaient qu’une part de leur histoire allait être révélée au grand jour, un demi-siècle plus tard.

Tous les mots comptent pour narrer une guerre, que les Algériens nomment la Guerre de libération nationale. Or le documentaire raconte le conflit de France et pour les Français. C’est la critique énoncée par le site algérien Tout sur l’Algérie.

«D’emblée, on comprend le souci du documentaire: présenter la guerre d’Algérie aux téléspectateurs français, selon une vision et une orientation française», note le site algérien.

A ce prisme franco-français s’ajoute les ellipses, les oublis et les imprécisions.

Pour le site algérien, il manque une étape importante et fondamentale pour comprendre l’insurrection du Front de Libération Nationale (FLN)  et de l’Armée de Libération Nationale (ALN), celle des 132 ans d’occupation de l’Algérie par la France. Ces 8 années de guerre laissent certains Algériens amères car l’horreur fut plus longue.

Le nombre de victime demeure également un objet de clivage entre les historiens.

«Pour les historiens algériens, cette guerre a provoqué la mort d’un million et demi d’Algériens. À la fin du documentaire, on précise que le nombre de victimes algériennes est de 400.000», observe le site algérien.

Est reprochée une vision française de la guerre.

Certains remarquent une inégalité de paroles et d’images entre Français et Algériens. Le site algérien de noter que les responsables algériens de l’époque ont moins de place que les responsables français.

Concernant les images, même constat. Les images de cadavres algériens ne seraient pas plus horribles que ceux des militaires français tombés dans une embuscade du FLN.

«Nous comprenons de surcroît que ce documentaire revient sur la déchirure des Français d’avoir laissé les richesses de l’Algérie. Nous, de notre côté, notre déchirure c’est de voir tant de crimes commis contre nos ancêtres», conclut le site Algérie 360.

Lu sur Tout sur l'Algérie, Algérie 360

A lire aussi

Guerre d'Algérie: une histoire à plusieurs voix

«Guerre d'Algérie, la déchirure» a rassemblé plus de 3,3 millions de telespectateurs

Ces vieux Algériens qui ont bâti la France avant d'être rejeté