SlateAfrique

mis à jour le

Le rappeur sénégalais Akon poursuivi par ses avocats américains

Dans le clip de son célèbre titre Smack That, l’Américano-sénégalais Akon joue le rôle d’un taulard.

Dans la vraie vie, le chanteur a aussi quelques problèmes avec la justice. Selon le site people américain TMZ, Alioune Badara Thiam, de son vrai nom, est poursuivi par ses anciens avocats.

Akon les aurait engagés mais sans les rémunérer. Il leur devrait environ 30.000 euros. L’artiste affirme que ces accusations sont mensongères et a demandé à un juge de classer cette affaire.

Le beau gosse sénégalais de 38 ans est pourtant sous le coup d’une autre poursuite judiciaire. Southern Electric, une société d’électricité, estime ne pas avoir été payée pour tous les travaux effectués dans sa maison en Géorgie.

Electricité, remise en état, travaux d'embellissement, la compagnie demande encore près de 40.000 euros. D'après TMZ, l’erreur viendrait de la mère du chanteur qui a géré le contrat avec l’entreprise.

Le rappeur est un habitué des tribunaux. En 2010 déjà, Akon avait fait l'objet d'une plainte par un organisateur de concerts en Belgique pour rupture de contrat et fraude. La société avait réclamé près de 200.000 euros à la star du R'N'B pour avoir annulé un show.

Trois ans auparavant, il avait aussi été poursuivi par une fan. Cette spectatrice d'un concert souffrait d'une commotion cérébrale en raison d'un choc avec un jeune garçon qui avait été jeté dans la foule par Akon.

Lu sur TMZ

A lire aussi

El Hadji Diouf, bad boy du foot sénégalais

RDC - Un chanteur populaire victime de son succès

Le Sénégal est-il encore un pays francophone?

Baaba Maal, chanteur engagé