mis à jour le

© Damien Glez, tous droits réservés.
© Damien Glez, tous droits réservés.

Le nudisme, une tradition africaine?

C’est sur le continent aux températures les plus élevées qu’on se déshabille le moins en public. Texte et dessin de Damien Glez.

Samedi 4 février 2012. Ouagadougou, avenue Kwame N’Krumah, Dingo night club. Des journalistes, les stylos bien dressés et les enregistreurs tendus, regardent des filles plantureuses s’enrouler lascivement autour d’une barre de fer.

La conférence de presse organisée par le manager général du dancing, Constantin Kawessa, ne cherche pas à prouver que les mœurs se sont débridées dans la prude capitale burkinabè. Bien au contraire.

Elle essaie d’établir que les danseuses de l’établissement s’exécutent tout habillée, contrairement à ce qu’affirmait un journal de la place. Le 11 janvier dernier, Le Quotidien titrait «Striptease dans une boîte de nuit à Ouaga». L’image de pole dance dénudée qui illustrait l’article aurait été copiée-collée sur un site Internet ivoirien.

Si l’organisateur de soirées «Caliente» se sent obligé de démentir la rumeur de spectacle déshabillé, c'est que ce genre de distraction attire toujours moins la clientèle ouagalaise qu’il ne suscite une réprobation morale nationale. Le patron du Dingo night club affirme d’ailleurs que si des stripteases avaient été avérés, la police des mœurs, depuis longtemps, lui aurait demandé de fermer boutique.

Nudité = scandale?

C’est donc sur le continent aux températures les plus élevées qu’on se déshabillerait le moins en public. Même si Léopold Sédar Senghor aimait évoquer la femme noire nue, uniquement vêtue de sa «couleur qui est vie», le corps ne s’expose guère dans les cités. Naturistes, passez votre chemin! La nudité suscite toujours scandale sur le continent.

En Tunisie, le directeur du quotidien Ettounsia est poursuivi pour atteinte aux bonnes moeurs après la publication en Une d'une photo de nu. Le débat fait rage autour d’une éventuelle censure des sites érotiques sur Internet. Qu’importe que l’objectif de la nudité ne soit pas toujours pornographique. Le nu est-il artistique? Il assaisonne mal les préceptes religieux. Au Maroc, un jeune artiste fit scandale en mettant en scène des versets du Coran sur son corps dénudé. La nudité est-elle un test de l’état des mentalités dans un pays en pleine (r)évolution?

Elle suscite tout autant l’indignation des conservateurs qu’une indifférence gênée des progressistes. En novembre dernier, la jeune blogueuse égyptienne Aliaa Magda Elmahdy n’a pas reçu le soutien qu’elle attendait de la part des mouvements de libération du pays, après avoir posté une photo nue d'elle-même sur son site Internet.

Etre nu, c'est militer

Et quand le déshabillement est explicitement un acte militant, il est jugé à double tranchant. Prudentes, les Sud-africaines de l’African National Congress Women’s League, en colère, se sont limitées à ne dévoiler qu’une partie de leurs cuisses lors d’un défilé des mini-jupes destiné, le 17 février, à exprimer leur ras-le-bol face au sexisme.

Pour une cause plus légère, les supportrices ghanéennes du Fabulous Ladies Club décidèrent, en octobre 2010, de défiler seins nus pour contester une décision de la Fédération nationale de football (GFA), qui venait de sanctionner leur club, l’Asante Kotoko FC, en lui ôtant trois points au classement, après l’absence de l’équipe à un match, pour une affaire de couleur de maillot. Pour des maillots, on a raccourci des jupes…

Si le topless continue de mettre mal à l’aise les ressortissants d’Afrique de l’Ouest, la partie australe du continent serait-elle en passe de révolutionner le rapport au nu? Bien sûr, les plus conservateurs se sont indignés lorsque la campagne contre le racisme de l’organisation étudiante sud-africaine de l’Alliance démocratique, en février, a mis en scène un couple mixte enlacé. Si la majorité des critiques a porté sur des aspects sans aucun rapport avec la nudité —notamment le caractère «cliché» du message—, le visuel dénudé, même suggestif, a tout de même choqué une frange des observateurs.

L'Afrique du sud, précurseur dans la nudité

Contraste: c’est dans la même Afrique du Sud qu’on porte le nu aux nues. En janvier dernier est apparue la première société «au monde» de «services nus». La société Natural Cleaning Co. propose à ses clients de leur envoyer, à domicile, toutes sortes de prestataires de services, soit torse nu, soit totalement déshabillés. Pour 17 euros par heure, vous pouvez vous offrir le spectacle d’une femme de ménage ou d’un plombier «topless». Pour 45 euros, vous bénéficiez d’un avocat sans robe ou d’un comptable sans costume. Il n’est indiqué aucun tarif pour ceux qui ne voudraient faire enlever que le bas. Pour couper court à tout amalgame entre «sexe exhibé» et «sexe pratiqué», le fondateur de la société, Jean-Paul Reid, précise qu’il s’agit de «simples divertissements» et que l’entreprise «ne propose pas de prostitution». Difficile tout de même, pour la voyeuse d’un jour, de se concentrer sur les cours de la bourse, quand les «bourses» du conseiller financier s’étalent sur le canapé.

La gamme de services proposés par cette société sud-africaine ne pourrait-elle pas s’étendre davantage? Evitons évidemment de poster des policiers nus au contrôle de la circulation. Le spectacle détournerait l’attention d’automobilistes tantôt effrayés, tantôt émoustillés. Par contre, certains politiciens aux abdominaux avantageux, déjà amateurs de pas de danse zoulous, ne pourraient-ils pas proposer des meetings nudistes?

Pour mieux apprendre à leurs ouailles la résistance à la tentation, et pour créer une intimité propice à la confidence, des hommes de Dieu ne pourraient-ils pas proposer des services de confession en tenue d’Adam? Une Assemblée générale des actionnaires, si elle était décrétée nudiste, ne permettrait-elle pas d’abolir les différences sociales que les vêtements trahissent entre les dirigeants de société et les petits porteurs? Pour égailler leurs techniciennes de surfaces, les hôtels Sofitel ne pourraient-ils pas déposer sur leur chemin quelques clients nus? Ah non, ça c’est déjà fait.

Damien Glez

Retrouvez tous ses Coupé-Décalé

A lire aussi

Egypte - Le calendrier nu des féministes du monde entier

Tunisie: pornographie, la Toile se libère

Art, nudité et islam: un cocktail explosif

Les Algériennes se refont une virginité

La tentation du X

Damien Glez

Dessinateur burkinabé, il dirige le Journal du Jeudi, le plus connu des hebdomadaires satiriques d'Afrique de l'Ouest.

Ses derniers articles: L'Afrique oublie ses drames le temps des jeux  Treize produits halal à la douzaine  Chine, labo des faux médicaments en Afrique? 

Attounissia

Actualités

L’avocat de S. Fehri : 'Un politicien m’avait informé d’un plan visant à éliminer Attounissia tv'

L’avocat de S. Fehri : 'Un politicien m’avait informé d’un plan visant à éliminer Attounissia tv'

Actualités

Attounissia tv sur les fréquences d’Al-Hiwar Attounissi: Slim Riahi riposte

Attounissia tv sur les fréquences d’Al-Hiwar Attounissi: Slim Riahi riposte

Actualités

Après avoir affiché un nouveau logo pour Attounissia tv, Slim Riahi reprend l’ancien logo

Après avoir affiché un nouveau logo pour Attounissia tv, Slim Riahi reprend l’ancien logo

club

AFP

Maroc: Benatia "renonce"

Maroc: Benatia "renonce"

AFP

Foot: le Gabonais Didier Ndong renvoyé dans son club

Foot: le Gabonais Didier Ndong renvoyé dans son club

AFP

Transfert: André Ayew

Transfert: André Ayew

danseuse

CC

La danseuse Kiné et Khady Thiam en toute complicité

La danseuse Kiné et Khady Thiam en toute complicité

La rédaction

Vidéo – Dépravation des mœurs et danses obscènes: Causes du viol d’une danseuse en plein Sabar. Regardez

Vidéo – Dépravation des mœurs et danses obscènes: Causes du viol d’une danseuse en plein Sabar. Regardez

group promo consulting

La danseuse Aida Dada devient Madame Sané

La danseuse Aida Dada devient Madame Sané