mis à jour le

Liberia: le président Weah "offre" son numéro de maillot au nouvel hôpital militaire

Le nouveau président libérien, la légende du football George Weah, a inauguré lundi le chantier du nouvel hôpital militaire du pays, qui portera le nom d'"hôpital militaire 14", en référence à son numéro du maillot en équipe nationale.

L'établissement soignera en priorité les soldats libériens blessés lors de missions de paix à l'étranger, actuellement obligés de se faire traiter à l'étranger, a précisé M. Weah lors de la cérémonie, en référence aux quelque 80 Casques bleus libériens de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma).

"Le 14 était le numéro que je portais lorsque je jouais pour les Lone Stars", la sélection nationale du Liberia, a ajouté le seul Ballon d'or africain à ce jour, expliquant le choix de ce nom par la volonté de "rappeler symboliquement ce que les Libériens sont capables d'accomplir".

L'hôpital sera installé dans la caserne Edward Kesselly Binyah, près de la capitale, Monrovia.

Le lancement de ce projet intervient à quelques jours du départ de la Mission de l'ONU au Liberia (Minul), le 30 mars, déployée depuis octobre 2003 à la suite de la guerre civile (1989-2003) qui a fait quelque 250.000 morts dans le pays.

La Minul a officiellement rendu en juillet 2016 ses responsabilités en matière de sécurité à l'armée et à la police libériennes.

L'élection présidentielle de 2017, remportée par George Weah, a marqué le premier véritable test pour les forces de sécurité libériennes.

La construction de cet hôpital, dédié "aux jeunes de l'armée et des autres forces de sécurité", représente "la première étape de mon engagement à bâtir une armée libérienne moderne et professionnelle", a souligné le président Weah.

George Weah, qui a succédé le 22 janvier à Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique, doit faire face à de nombreux problèmes économiques, dont la dépréciation de la monnaie, le chômage et la chute des cours des matière premières.

Il a déclaré avoir "hérité d'un pays qui n'a pas d'argent, plombé par les malversations politiques", lors d'une visite en France en février. 

AFP

Ses derniers articles: L'attaque au Niger, un défi pour Macron et Barkhane  Mali: dispersion  Il n'y a pas "de crise" au Zimbabwe, selon le porte-parole du gouvernement 

hopital

AFP

Covid-19: le Maroc érige un hôpital de campagne après l'apparition de foyers

Covid-19: le Maroc érige un hôpital de campagne après l'apparition de foyers

AFP

Ebola en RDC: un membre de l'OMS tué dans une attaque contre un hôpital

Ebola en RDC: un membre de l'OMS tué dans une attaque contre un hôpital

AFP

Au Mozambique, le grand hôpital de Beira

Au Mozambique, le grand hôpital de Beira

militaire

AFP

Au Sahel, la France face aux limites de l'action militaire

Au Sahel, la France face aux limites de l'action militaire

AFP

Algérie: une réforme de la constitution interroge sur un changement de doctrine militaire

Algérie: une réforme de la constitution interroge sur un changement de doctrine militaire

AFP

Libye: opération militaire pour reprendre Syrte, appel

Libye: opération militaire pour reprendre Syrte, appel

président

AFP

Mali: dispersion

Mali: dispersion

AFP

Mali: des milliers de manifestants réclament

Mali: des milliers de manifestants réclament

AFP

Le Tchad fête 60 ans d'indépendance, le président Deby devient maréchal

Le Tchad fête 60 ans d'indépendance, le président Deby devient maréchal