mis à jour le

Soupçons de financement libyen: 2e jour de garde

La garde à vue de l'ancien président français Nicolas Sarkozy a repris mercredi matin, dans l'enquête sur des soupçons de financement par la Libye de Mouammar Kadhafi de sa campagne présidentielle de 2007, a-t-on appris de sources proches du dossier.

L'ex-président est arrivé peu avant 08H00 (07H00 GMT) dans les locaux de l'office anticorruption à Nanterre près de Paris, a constaté un journaliste de l'AFP. Mardi, son audition débutée dans la matinée avait été interrompue vers minuit.

AFP

Ses derniers articles: Côte d'Ivoire: Guillaume Soro se déclare candidat  Côte d'Ivoire: Guillaume Soro se déclare candidat  Dans la rue, les Algériens disent non 

financement

AFP

Guterres pour un financement de la force du G5 Sahel par les Nations unies

Guterres pour un financement de la force du G5 Sahel par les Nations unies

AFP

Afrique du Sud: promulgation d'une loi sur le financement des partis

Afrique du Sud: promulgation d'une loi sur le financement des partis

AFP

A Dakar, Paris veut battre le rappel pour le financement de la force du G5 Sahel

A Dakar, Paris veut battre le rappel pour le financement de la force du G5 Sahel

garde

AFP

Tokyo met en garde contre un excès de dette en Afrique, où la Chine accroît son influence

Tokyo met en garde contre un excès de dette en Afrique, où la Chine accroît son influence

AFP

Guinéen tué près de Rouen: un suspect de nationalité turque en garde

Guinéen tué près de Rouen: un suspect de nationalité turque en garde

AFP

Les éléphants de Lagos, secret bien gardé du Nigeria

Les éléphants de Lagos, secret bien gardé du Nigeria

Sarkozy

AFP

Sarkozy mis en examen dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen

Sarkozy mis en examen dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen

AFP

Soupçons de financement libyen: Sarkozy placé en garde

Soupçons de financement libyen: Sarkozy placé en garde

AFP

Soupçons de financement libyen: Nicolas Sarkozy placé en garde

Soupçons de financement libyen: Nicolas Sarkozy placé en garde