mis à jour le

Soupçons de financement libyen: 2e jour de garde

La garde à vue de l'ancien président français Nicolas Sarkozy a repris mercredi matin, dans l'enquête sur des soupçons de financement par la Libye de Mouammar Kadhafi de sa campagne présidentielle de 2007, a-t-on appris de sources proches du dossier.

L'ex-président est arrivé peu avant 08H00 (07H00 GMT) dans les locaux de l'office anticorruption à Nanterre près de Paris, a constaté un journaliste de l'AFP. Mardi, son audition débutée dans la matinée avait été interrompue vers minuit.

AFP

Ses derniers articles: Niger: la maison du correspondant de RFI attaquée, la tension persiste  Mali: le procès de l'ex-putschiste Sanogo renvoyé au 11 mars  A Rome, des funérailles d'Etat pour l'ambassadeur italien tué en RDC 

financement

AFP

RDC: pour cause de fraude, un financement de la Banque mondiale suspendu

RDC: pour cause de fraude, un financement de la Banque mondiale suspendu

AFP

Le héros d'"Hôtel Rwanda" inculpé pour terrorisme et financement de rébellion

Le héros d'"Hôtel Rwanda" inculpé pour terrorisme et financement de rébellion

AFP

Rwanda: Kabuga, au coeur du financement et de la propagande du génocide des Tutsi

Rwanda: Kabuga, au coeur du financement et de la propagande du génocide des Tutsi

garde

AFP

Algérie: le président Tebboune garde la même équipe face

Algérie: le président Tebboune garde la même équipe face

AFP

Nigeria: les autorités mettent en garde contre de "faux vaccins" en circulation

Nigeria: les autorités mettent en garde contre de "faux vaccins" en circulation

AFP

Crise politique en RDC: la Garde républicaine invitée

Crise politique en RDC: la Garde républicaine invitée

Sarkozy

AFP

Sarkozy mis en examen dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen

Sarkozy mis en examen dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen

AFP

Soupçons de financement libyen: Sarkozy placé en garde

Soupçons de financement libyen: Sarkozy placé en garde

AFP

Soupçons de financement libyen: Nicolas Sarkozy placé en garde

Soupçons de financement libyen: Nicolas Sarkozy placé en garde