SlateAfrique

mis à jour le

Guinée - Faya Millimono, l'opposant au président qui fait de la politique en vers

On connaissait l'homme politique guinéen au discours virulent contre le régime du président de Guinée Alpha Condé. Voici le Faya Millimono poète et chanteur.

Lors d’une conférence de presse tenue à Conakry ce 27  février, le secrétaire général du parti Nouvelle Génération pour la République (NGR), Faya Lansana Millimono, a poussé la chansonnette devant des journalistes tout ouïe déclamant un poème intitulé «Le Pays va mal».

La première strophe s’égrène ainsi: «Le pays va mal ; Le peuple va mal ; La jeunesse vit mal ; La Guinéenne va mal ; Toute la Guinée va mal».

Dans son texte que l’opposant présente comme un «cadeau» à Alpha Condé, coule une mélodie acerbe et dénonciatrice abordant plusieurs thèmes comme celui de la cohésion sociale.

«Autrefois, on parlait d’unité nationale», de «la cohésion sociale», écrit Faya Millimono. 

«Mais après votre Alliance naturelle, vous avez expérimenté l’empoisonnement, avec l’eau et le yaourt au Palais du Peuple», le siège de l'Assemblée nationale. Une allusion faite à un épisode qui avait suscité de violences à l’intérieur du pays, notamment contre les Peulhs en Haute-Guinée, entre les deux tours de l'élection présidentielle de 2010.

Il s'agissait d’un prétendu empoisonnement au Palais du Peuple de Conakry des militants du RPG (parti au pouvoir) que l’Alliance Arc-en-ciel —la coalition qui a soutenu Alpha Condé—, avait mis sur le dos de son challenger Cellou Dalein Diallo, son opposant qui est Peulh.

Le poème de Faya Millimono, textuellement repris par Aujourd’hui En Guinée, balaie d’autres thèmes comme les services sociaux de base, dénonçant le manque de «courant dans les foyers» l’absence «d’eau potable dans les robinets». Il estime que le «changement», thème de campagne d’Alpha Condé, «a foiré». Et d'inviter le président à «changer son changement avant qu’il ne soit trop tard ».

Faya a trempé son stylo dans la même encre que le reggaeman ivoirien Tiken Jah Fakoly. Son poème est une parodie de son tube «Mon pays va mal».

Lansana Faya Millimono est devenu ces derniers temps une personnalité politique guinéenne hyper-médiatisée, ne ratant aucune occasion pour brocarder Alpha Condé et son gouvernement. Ce jeune docteur en Administration de l’éducation à l’Université de Montréal décrit comme «brillant» par le site guinéen Le Jour est le secrétaire général de la NGR ; parti présidé par Ibrahima Abe Sylla qui n’avait obtenu qu’un score de 3,48% à la présidentielle de 2010. Faya sera nommé porte-parole de l’Alliance Cellou Dalein Président, la coalition politique qui avait soutenu l’opposant Cellou Dalein au second tour en 2010.

Les sorties intempestives de Faya Millimono sont qualifiée par le pouvoir de «mixture nauséabonde, mijotée dans les arrière-cuisines tribales». Sur le site du RPG il est pris pour un «"Mathioudho" —un esclave— qui, comme le coq de Rostand, pense que c’est parce qu’il chante que le jour se lève».

Dans ce duel «poétique» entre pouvoir et opposition par Faya interposé, c’est le camp présidentiel qui a dégainé le premier. En septembre 2010, un blog pro-Alpha Condé tournait «Le laboureur et ses enfants» de Jean de la Fontaine comme suit:

«Un riche candidat, sentant sa défaite prochaine, fit venir ses alliés et leur parla devant témoins: Trichez, prenez de la peine. Ce ne sont pas les fonds qui manquent. Gardez-vous, leur dit-il, de laisser passer les préfectures de Siguiri et de Kouroussa. Je ne sais pas comment vous allez faire; mais un peu de courage et d’imagination vous fera trouver: vous en viendrez à bout. Creusez vos méninges, corrompez, intimidez, menacez ; ne laissez aucune chance à ces circonscriptions électorales d’être retenues par la CENI et la Cour suprême».

Lu sur Aujoud'hui En GuinéeLe Jour, RPGBlog de Sylvie K 

A lire aussi

Guinée - Pourquoi la transition n'en finit pas

Guinée - Une «journée ville morte» pour exprimer le ras-le-bol

Guinée - Les coupures d'électricité provoquent des émeutes des fans de foot

Alpha Condé passe le test des 100 jours