SlateAfrique

mis à jour le

Afrique du Sud - Mandela va très bien et il est beau

L'ancien président sud-africain Nelson Mandela, hospitalisé pour des douleurs abdominales, est rentré chez lui le 26 février, rapporte le quotidien sud-africain Mail and Guardian. 

«Les médecins ont décidé de le renvoyer chez lui, car la procédure de diagnostic qu'il a subie n'a rien montré de vraiment grave», a annoncé la présidence sud-africaine dans un communiqué du 26 février.

Selon la ministre de la Défense Lindiwe Sisulu, dont les services sont responsables de la santé des anciens présidents, Nelson Mandela a subi une cœlioscopie et se porterait bien. 

«Il va aussi bien qu'on peut aller à son âge. Il  va très bien et il est beau 

Elle a expliqué que le premier président noir d'Afrique du Sud avait subi cet examen car il se plaignait de maux de ventre récurrents. 

«La seule façon que nous avions d'aller au fond des choses a été de l'emmener à l'hôpital pour qu'il passe un certain nombre d'examens afin de savoir si ce qui était prescrit, ce que nous lui donnions, marchait, et si nous ne pouvions pas faire mieux.»

Le porte-parole de la présidence Harold Maloka a précisé un peu plus tard que le héros de la lutte contre l'aparheid était rentré chez lui, dans le quartier chic de Houghton, à Johannesburg:

«Il se repose en famille.»

«Les médecins nous ont assuré qu'il n'y a rien à craindre et que Madiba est en bonne santé», a insisté le président Jacob Zuma, appelant Mandela par son nom de clan, utilisé affectueusement par de nombreux Sud-Africains, rapporte le même quotiden.

«Les médecins sont heureux des progrès qu'il fait. Nous remercions tous les Sud-Africains pour leur amour et leur soutien à Madiba. Nous vous remercions également pour votre respect de l’intimité de sa famille et de sa dignité», a-t-il ajouté.

La dernière apparition en public de Nelson Mandela remonte à mai 2011 lorsqu'il s'étaitt rendu à Qunu (sud du pays), dans le village de son enfance, rapporte l'hebdomadaire français Jeune Afrique.

Lu sur Mail and Guardian

A lire aussi

Inimitable Mandela

Le deuil de Mandela a déjà commencé

Voir Mandela et s'enrichir

Chanter la haine raciale vaut bien un procès