mis à jour le

Conflit pastoral au Nigeria: deux soldats tués dans de nouvelles violences

Deux soldats ont été tués et deux autres blessés mercredi au Nigeria dans le conflit foncier opposant éleveurs et agriculteurs dans l'Etat central du Plateau, où 25 personnes avaient été massacrées en début de semaine. 

Des renforts militaires appuyés par des avions de chasse avaient été déployés ces derniers jours pour contenir les affrontements violents entre des éleveurs peuls et des paysans du groupe ethnique Irigwe dans la région de Bassa, selon un porte-parole de l'armée nigériane, le commandant Umar Adamu.  

"Nos hommes ont été attaqués alors qu'ils (tentaient) de stopper les affrontements intercommunautaires entre les Peuls et les Irigwe", a-t-il déclaré à la presse. "Nous avons perdu deux de nos hommes, deux autres ont été blessés et reçoivent des soins à l'hôpital".

De nombreux civils pourraient également avoir été tués et des dizaines de maisons ont été incendiées au cours de ces nouvelles violences, a-t-il précisé.  

Les autorités estiment qu'il s'agit d'actes de représailles suite à l'attaque sanglante menée lundi par de présumés éleveurs peuls contre des agriculteurs irigwe, ayant fait 25 morts parmi ces derniers.

Huit suspects en possession d'armes ont été arrêtés en lien avec cet incident durant la semaine, a ajouté le commandant Adamu.    

Le gouverneur de l'Etat du Plateau, Simon Lalong, a annoncé mercredi la mise en place d'un couvre-feu nocturne dans tout le district de Bassa pour mettre fin aux hostilités.  

Le Nigeria est pris depuis le début de l'année dans une nouvelle spirale d'affrontements du conflit ancien entre éleveurs nomades, le plus souvent des Peuls musulmans, et agriculteurs locaux, en majorité chrétiens, pour les droits de pâturage et l'accès à la terre et à l'eau.

L'Etat du Plateau se situe dans la région du centre séparant le Sud majoritairement chrétien du Nord à prédominance musulmane.

conflit

AFP

Journée "ville morte" de l'opposition en Guinée, où le conflit dans l'enseignement s'enlise

Journée "ville morte" de l'opposition en Guinée, où le conflit dans l'enseignement s'enlise

AFP

Présidentielle au Cameroun: Paul Biya favori, conflit en zone anglophone

Présidentielle au Cameroun: Paul Biya favori, conflit en zone anglophone

AFP

Cameroun anglophone:

Cameroun anglophone:

soldats

AFP

Nigeria: 16 soldats portés disparus après une attaque de Boko Haram

Nigeria: 16 soldats portés disparus après une attaque de Boko Haram

AFP

Nigeria: les familles des soldats disparus face au silence de l'armée

Nigeria: les familles des soldats disparus face au silence de l'armée

AFP

Nigeria: 7 soldats tués dans une attaque de Boko Haram (armée)

Nigeria: 7 soldats tués dans une attaque de Boko Haram (armée)

tués

AFP

Mali: trois civils tués dans une attaque suicide contre un sous-traitant de l'ONU

Mali: trois civils tués dans une attaque suicide contre un sous-traitant de l'ONU

AFP

Journalistes de RFI tués au Mali en 2013: cinq ans après, un scénario incomplet et des incertitudes

Journalistes de RFI tués au Mali en 2013: cinq ans après, un scénario incomplet et des incertitudes

AFP

Journalistes de RFI tués au Mali en 2013: des proches demandent l'audition de François Hollande

Journalistes de RFI tués au Mali en 2013: des proches demandent l'audition de François Hollande