SlateAfrique

mis à jour le

Hedi Slimane à la mode d'Yves Saint Laurent

Hedi Slimane, ex-designer des collections Dior Homme pendant sept ans, va être propulsé à la direction créative de la maison Yves Saint Laurent, a annoncé l’AFP le 26 février.

Une information reprise dans la plupart des sites d'infos tunisiens qui saluent le talent et le succès de ce styliste et photographe d'origine tunisienne.

Sa nomination devrait être confirmée pendant la Semaine de la mode parisienne du 28 février au 7 mars.

«Il devient le nouveau directeur d'Yves Saint Laurent [...] le contrat a été signé par les deux parties», ont indiqué les sources de l’AFP sans que la direction de LVMH se prononce.

De père tunisien et de mère italienne, il est «considéré par ses pairs comme l’un des créateurs les plus doués de sa génération», précise l’AFP. Hedi Slimane a révolutionné la mode masculine en imposant un style androgyne avec le slim et les costumes noirs et étroits. Selon Next, le magazine culturel du quotidien Libération, Dior Homme a été spécialement créé pour lui par le patron de LVMH, Bernard Arnault. 

«Je voulais être reporter. La mode est arrivée par hasard. C’est une sorte d’échec transfiguré qui me convient sans doute d’avantage», avait-il déclaré à Libération en mai 2005.

Selon Next, ses liens avec Pete Doherty et d’autres groupes de rock anglophones ont influencé ses collections. Dans l’air du temps, Hedi Slimane utilisait leurs chansons comme bande-son pendant ses défilés.

«Hedi Slimane a eu le mérite de re-brancher la mode», explique le magazine.

Après sa gloire fulgurante à Dior, il s’est retiré jusqu’alors à Los Angeles où il s’adonne à son autre passion, la photographie en noir et blanc. Plusieurs livres ont été édités, notamment Anthology of a Decade, le dernier en date. S’il s’est exilé de la maison mère, c’est en raison d’un désaccord concernant une collection pour femme avec LVMH, raconte Next. 

«Initier les choses sans jamais les subir: c’est la seule façon, aujourd’hui pour un designer, de se préserver et de subsister», a affirmé Hedi Slimane à Libération.

Bien que le créateur n’ait jamais façonné de collections pour femme, ses modèles masculins étaient très prisés par la gente féminine. Son parcours fulgurant lui permet de prétendre à la succession de Stefano Pilati à la direction créatrice de LVMH.

«Je ne vais sans doute pas me lancer dans une cascade de volants si j’habille plus de filles, je ne ferai pas quelque chose de plus ou de moins "féminin", mais d’autrement féminin», a-t-il expliqué à Libération.

Lu sur NextAFP

A lire aussi

Pourquoi je ne suis pas en couverture de Elle

Miss Black France, «du militantisme esthétique»?

Les islamistes à l'épreuve du bikini

L'Afrique à la conquête de la mode

Mike Sylla, styliste touche-à-tout