mis à jour le

Bénin: manifestation contre le pouvoir dispersée

La police a dispersé vendredi à coups de gaz lacrymogènes une manifestation organisée à l'appel de l'opposition béninoise contre le président Patrice Talon quelques minutes après le début de la marche qui a réuni quelque dix mille personnes, selon les organisateurs, dans la capitale économique de Cotonou.

A l'appel du Front pour le sursaut patriotique (FSP) et de plusieurs autres partis de l'opposition et de la société civile, les manifestants se sont réunis tôt dans la matinée dans le centre de Cotonou, sur la place de l'Etoile Rouge, pour une marche pacifique contre la politique du président Talon au pouvoir depuis avril 2016. 

N'ayant pas respecté l'itinéraire autorisé par la Préfecture, les manifestants ont été aussitôt dispersés par la police à coups de gaz lacrymogènes, ont constaté des journalistes de l'AFP. 

"Des badauds ont infiltré nos rangs", a déclaré Cyrille Medagbe, l'un des participants à la marche. Mais "la police républicaine s'en est prise à d'honnêtes citoyens", a-t-il ajouté. 

Des barricades de pneus ont également été incendiées dans le centre-ville. 

"C'est une marche pacifique que nous organisons dans les villes de Cotonou, Comè, Porto Novo, Abomey et Parakou", les principales agglomérations du pays, a expliqué à l'AFP Léonce Houngbadji, fondateur du Parti pour la libération du peuple, en amont de la manifestation. 

"Le peuple béninois est en train d'exprimer son ras-le-bol face au pouvoir de Talon pour des questions liées à la gouvernance dans le pays", a-t-il souligné.

Patrice Talon, un ancien homme d'affaires qui a fait fortune dans le coton, a été élu en avril 2016 dans un pays reconnu pour être un exemple de stabilité démocratique dans la région. 

Mais son orientation libérale suscite de vives inquiétudes et une grogne sociale croissante, notamment dans le secteur public, frappé par plusieurs mouvements de grève depuis plusieurs mois.

AFP

Ses derniers articles: La faim pousse des troupes sud-soudanaises  Au Soudan, les victimes du Darfour veulent voir Béchir devant la CPI  Niger: les inondations forcent 23.000 personnes 

Cotonou

AFP

Au Bénin, les habitants pleurent l'un des plus vieux quartiers de Cotonou

Au Bénin, les habitants pleurent l'un des plus vieux quartiers de Cotonou

AFP

CAN-2019: euphorie

CAN-2019: euphorie

AFP

Bénin: retour au calme

Bénin: retour au calme

Manifestation

AFP

Afrique du Sud: manifestation de réfugiés contre les violences xénophobes

Afrique du Sud: manifestation de réfugiés contre les violences xénophobes

AFP

Manifestation massive

Manifestation massive

AFP

Manifestation de fonctionnaires réprimée dans le royaume d'eSwatini

Manifestation de fonctionnaires réprimée dans le royaume d'eSwatini

pouvoir

AFP

Elections

Elections

AFP

Présidentielle en Algérie: la tentative risquée de passage en force du pouvoir

Présidentielle en Algérie: la tentative risquée de passage en force du pouvoir

AFP

Au Zimbabwe, les médecins

Au Zimbabwe, les médecins