SlateAfrique

mis à jour le

Mosquée et cochon, un cocktail explosif en Belgique

Cochon et mosquée ne font pas bon ménage! La Belgique vient d'en faire l’amère expérience. Un masque de carnaval représentant un cochon et portant l’inscription «rentre chez toi», a été retrouvé le 18 février suspendu à la grille d’une mosquée de Charleroi en Belgique, rapporte le site Bladi net. Le 25 juillet dernier, des individus s'étaient déjà introduits dans l'édifice et y avaient commis des dégradations.

Ce n’est donc pas une première dans le pays, ce qui en dit long sur la défiance d’une partie de la société à l’égard de la communauté musulmane. En avril 2011, des tags avaient également été découverts sur les murs de la mosquée de Lodelinsart, précise le Bladi.net en ajoutant que cette fois-ci, une vraie tête cochon avait été déposée près de l'édifice religieux, accompagnée d’une inscription disant «ici est enterré Mahomet». 

La découverte du masque le 18 février dans la soirée a rapidement suscité l’indignation de la communauté musulmane. Les responsables de la mosquée ont déposé plainte contre X à la police de Charleroi.

«L'acte a été commis entre 20h et 23h45. Le masque représentait un cochon sur lequel la mention "Rentre chez toi" avait été inscrite au marqueur noir. Alertée dans la nuit de samedi à dimanche par le président du Comité Turc de Marchienne-au-Pont, la police locale de Charleroi s'est rendue sur les lieux. A l'arrivée des inspecteurs, une vingtaine de fidèles, indignés par cet acte de provocation, se trouvaient sur place», précise le site belge RTBF.

L’acte peut paraître anodin. Un masque de cochon sur une mosquée, cela pourrait faire sourire. Sauf que les mots écrits donnent un sens plus grave à l’évènement. Ces mots nous renvoient à ce climat délétère qui dépasse les frontières belges. Un vent d’islamophobie et de haine à l’égard de l’étranger souffle en Europe. Pour preuve, les dernières déclarations du ministre français de l’Intérieur Claude Guéant. L'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) a exprimé sa consternation après ce nouvel incident.

Lu sur RTBF, Bladi.net

A lire aussi

Art, nudité et Islam: un cocktail explosif

Afrique du sud - Le scandale du "porc halal"