SlateAfrique

mis à jour le

Tunisie - Le Mossad profiterait de la chute de Ben Ali

Selon la chaine d’information israélienne InfoLive, la chute du régime de Ben Ali en Tunisie aurait profité au Mossad, le service de renseignement extérieur de l’Etat d’Israël.

InfoLive, qui cite pour source le magazine tunisien Al Musawar, rapporte que les services secrets israéliens auraient renforcé leur présence dans plusieurs villes tunisiennes au cours de ces derniers mois.

Le Mossad bénéficierait sur place de l'appui de la CIA à en croire Al Musawar qui cite quant à lui un rapport du centre de recherche égyptien Yafa. On y apprend que le Mossad pourrait utiliser la Tunisie comme nouvelle base-arrière pour élargir ses activités en Afrique de Nord, notamment en Libye et en Algérie. Une section israélienne installée à Tunis rechercherait des cibles algériennes, une autre basée à Djerba suivrait les affaires de la Libye alors que une troisème section située à Sousse se consacrerait à la Tunisie.

Les services secrets israéliens pourraient également, selon la même source, être tentés d'infiltrer plusieurs organisations islamistes, des organisations en pleine ascension depuis le déclenchement du Printemps arabe.

Selon Le Temps d’Algérie qui a relayé l’information, «ce réseau aurait trois objectifs essentiels: la constitution de groupes de sabotage, le suivi des mouvements des salafistes et le contrôle des activités des Palestiniens en Tunisie».

Toujours selon Le Temps d’Algérie, qui se base sur des sources tunisiennes, le réseau a également pour but «d'encourager la paix avec Israël et de préserver les droits de la communauté juive en Algérie, Tunisie et Libye».

En pleine révolution tunisienne le blog JSS News révélait qu’une opération secrète menée par des agents du Mossad avait eu pour but d’exfiltrer une vingtaine de touristes israéliens de Tunisie. «La mission, fidèle à la devise de l’État Juif qui est de "sauver les juifs, où qu’ils se trouvent sur terre", était compliquée est risquée» avait commenté JSS News.

A la même date, le site tunisien Kapitalis s’interrogeait, sur la foi d’informations contenues dans un ouvrage apocryphe, sur les liens présumés du dictateur déchu avec le Mossad.

Vu sur Info Live, Le Temps

A lire aussi

Quel avenir pour les juifs de Tunisie?

Les Tunisiens tiennent à leurs juifs

Egypte - La saga des espions continue

Israël et la Libye

Maroc, le partenaire discret d’Israël