SlateAfrique

mis à jour le

Ghana - Un international de football abandonne la sélection

Les Black Stars du Ghana font partie des grands perdants de la Coupe d’Afrique des Nations 2012. Un joueur de la sélection a beaucoup de mal à digérer cet échec. Le 18 février, la fédération ghanéenne de football annonce que l’attaquant Asamoah Gyan se retire temporairement de la sélection, indique KickOff. L’ancien avant-centre de Rennes (ouest de la France) a raté un penalty face à la Zambie en demi-finale, un traumatisme pour le joueur.

Grands favoris de la compétition, les hommes de Stevanovic se sont non seulement incliner face aux Chipolopolo de Zambie en demi-finale, mais ont aussi été battus par les Aigles du Mali lors de la petite finale et finissent au pied du podium. Le joueur a du mal à se remettre de ce nouvel échec, à tel point qu’il a envoyé un courrier à la fédération  ghanéenne pour annoncer son retrait temporaire de la sélection. De son côté l’organisme a affirmé qu’il était en discussion avec le joueur pour qu’il «reconsidère sa décision», souligne Ouest France.

Asamoah Gyan a été marqué par plusieurs contre-performances dans sa carrière internationale. En 2010, en quart de finale de la Coupe du monde, face à l’Uruguay, l’attaquant Asamoah Gyan avait failli en frappant la barre transversale sur un penalty, rappelle Football365. Les Ghanéens s’inclinent finalement aux tirs au but et n’atteignent pas le dernier carré. A l’issue de cette rencontre, l’avant-centre reçoit des menaces de mort.

En 2008, le joueur est critiqué pour son faible rendement en Coupe d’Afrique des Nations. A l’époque, il menace déjà de quitter la sélection. Après son pénalty raté en demi-finale de la CAN 2012, l’avant-centre du club d’Al Ain, aux Emirats arabes unis, a de nouveau essuyé de lourdes critiques.

Le départ soudain d'Asamoah Gyan est un coup dur pour les Black Stars. Gyan fait ses débuts en sélection en 2003, il n’a que dix-huit ans. Avec 28 réalisations au compteur, le joueur de 26 ans n’est qu’à 5 unités du record du nombre de but inscrit en sélection ghanéenne. Un record détenu par la légende Abedi Pelé, père de Jordan et André Ayew qui font les joies de l’Olympique de Marseille et de l’équipe nationale.

Sur le front de l’attaque, le joueur apporte toute sa puissance. En deux Coupes du monde, l’attaquant a marqué quatre fois. En moyenne, l’ancien pensionnaire de Serie A a marqué un but tous les deux matchs avec le Ghana.

Lu sur KickOff, Football365, Ouest France

A lire aussi

Pourquoi les favoris ont échoué

Ce Ghana qui déçoit

Mali: les miraculés de la CAN ont la foi

Les Eléphants refroidissent les ardeurs de la Côte d'Ivoire