SlateAfrique

mis à jour le

Maroc - Mariah Carey, indésirable au festival de Mawazine?

Selon Wikeez, le site spécialisé dans l’information sur les people et des stars du showbiz, la chanteuse américaine Mariah Carey serait persona non grata au Maroc. Mariah Carey devait être en haut de l’affiche lors du prochain festival Mawazine de Rabat, une grand-messe de la musique voulue par le Palais Royal mais qui soulève depuis quelques années une incessante polémique. Certains au Maroc en appellent même à son boycott. Et pour cause, il est devenu le symbole de la gabegie dans un Maroc à deux vitesses.

L’édition 2012 de Mawazine en mai prochain devrait voir la participation d’autres grands noms de la chanson internationale dont «le roi du raï» algérien Khaled, Lenny Kravitz, Jimmy Cliff ou Gloria Gaynor.

«Après qu’elle ait annoncé sa participation au festival Mawazine, Mariah Carey et le comité organisateur du festival sont depuis confrontés à des attaques brutales de la part du peuple marocain», écrit avec un peu d’exagération ce site, comme le rapporte de site marocain Demain Online.

Wikeez nous apprend aussi que la star aurait exigé pas moins de 830.000 dollars pour sa prestation lors de la clôture du festival de Rabat. Une information qui aurait déplu, selon d’autres sources au Maroc, les partis les plus conservateurs, dont le Parti pour la justice et le développement (PJD), vainqueur des législatives de l’automne dernier.

Ce n’est pas la première fois que la venue d’une vedette de la chanson internationale soulève un fort mouvement d’opposition chez les islamistes pour des raisons autres que financières. Il y a deux ans, le même PJD, alors dans l’opposition, avait tenté de faire annuler le concert d’Elton John accusé d’être l’incarnation de tous les démons. Estimant que sa prestation «encourageait l’homosexualité», il a réclamé son bannissement et cherché à avoir l’aval du Parlement.

Une nouvelle poussée de fièvre qui n’est pas sans rappeler l’affaire des «rockers satanistes» qui avait défrayé la chronique en 2003 comme l’avait rapporté entre autres le site Bladi.net

Lu sur WikeezDemain OnlineBladi.net

A lire aussi

Faut-il boycotter le festival Mawazine?

La face cachée du clan Kadhafi

Au Maroc, l’Etat et la société sont homophobes