SlateAfrique

mis à jour le

Afrique Centrale - L'homme responsable de la déforestation il y a 3.000 ans

La forêt tropicale d’Afrique Centrale a disparu sous le poids de l’homme et a «cédé la place à la savane» il y a 3.000 ans. C’est ce que tend à démontrer une étude publiée par le Centre Ifremer Bretagne dans la revue Sciences

Germain Bayon et son équipe ont étudié un prélèvement extirpé à 900 mètres de profondeur au large du Congo. Organisée par Ifremer, cette expédition a eu lieu en 1998, pendant une campagne océanographique, précise Notre Planète. Longue d’une dizaine de mètres, la carotte prélevée contient une mémoire de 40.000 ans. Elle a permis aux scientifiques d’étudier les différents phénomènes environnementaux. Ils se sont rendus compte que l’érosion des sols s’est intensifiée alors même que les pluies diminuent.

Selon National Geographic France, le rapport «remet en question l’hypothèse de l’origine climatique de l’épisode de déforestation de la forêt tropicale d’Afrique centrale, datant du premier millénaire avant Jésus-Christ.»

Les Bantous sont arrivés dans cette région à cette époque et ont beaucoup développé leur agriculture, précise Pour la science. Les chercheurs pensent que ces pratiques agricoles intensives ont favorisé l'érosion des sols, à l’origine de ce phénomène.

«Le labour, par exemple, rend les terres moins compactes et plus vulnérables au lessivage par les pluies», explique le site d’information scientifique.

Maîtrisant la métallurgie, les Bantous ont également favorisé le processus de déforestation pour s’approvisionner en charbon de bois, explique Sciences et Avenir.

Comme le souligne Futura-Sciences, les chercheurs ne peuvent déterminer avec exactitude le poids des responsabilités des changements climatiques et de l’homme dans la déforestation de cette région d’Afrique.

«Quoi qu’il en soit, déjà à cette époque, l'Homme pratiquait la déforestation, mais lui ignorait son impact sur le climat...», conclut le site d'information scientifique.

Lu sur Sciences et avenir, Notre planète, Pour la science, National Geographic France, Futura-Sciences

A lire aussi

Comment la déforestation du Bassin du Congo aggrave la pauvreté

Les guitares Gibson, source de la déforestation malgache?

La forêt pleure Wangari Maathai