mis à jour le

Supercoupe d'Afrique: première pour le WAC... et la VAR

Le Wydad de Casablanca s'est adjugé la première Supercoupe d'Afrique de son histoire en s'imposant, samedi, face au TP Mazembe (1-0) au terme d'un match où l'arbitrage vidéo a été utilisé pour la première fois sur le continent.

L'ancien milieu de Nancy Amine Tighazoui est le héros du match côté marocain avec l'unique but de la rencontre sur une merveille de coup franc (83e).

Un peu avant, à la 58e minute d'une rencontre accrochée, un autre événement a eu lieu: l'assistance-vidéo à l'arbitrage, controversé en Europe, a été utilisé pour la première fois en Afrique.

La VAR devait déjà être testée lors du CHAN-2018 mais c'est finalement pour la finale de la Supercoupe qu'elle a fait ses grands débuts sur le continent. Avec un bilan mi-figue mi-raisin.

L'arbitre zambien de la Supercoupe a en effet accordé deux penalties, le premier raté, le second annulé, aux Marocains au bout de trois minutes à peine avant de revenir sur sa décision après consultation de la VAR.

Vainqueur de la Ligue des champions d'Afrique, le WAC complète ainsi un palmarès déjà bien garni avec 19 Championnats, deux C1, une Coupe des vainqueurs de Coupe... tandis que son coach, le Tunisien Faouzi Benzarti, a remporté son cinquième titre continental (deux avec l'Espérance, deux autres avec l'Etoile du Sahel).

Finaliste pour la deuxième fois de rang, le club congolais, vainqueur de la Coupe de la Confédération, a déjà remporté la Supercoupe à trois reprises (2010, 2011, 2016).