SlateAfrique

mis à jour le

Madagascar - Giovanna, un cyclone redoutable qui fait mal

Après l’ile Maurice et la Réunion, le cyclone tropical Giovanna a durement frappé Madagascar par la façade est dans la nuit du 13 au 14 février, entre Toamasina et Vatomandry en catégorie 4 (la catégorie 5 étant la plus puissante). Il devait traverser la Grande Ile d’est en ouest avec un diamètre d’environ 400 km, selon la Chaine Météo.

Selon un premier bilan provisoire du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) à Madagascar, on dénombre trois personnes tuées, dont deux à Brickaville et une à Moramanga. Les dégâts matériels sur le passage de Giovanna sont particulièrements importants, notamment dans les localités situées à l'est de la capitale malgache Antananarivo qui également été touchée.

Devant l'alerte maximale, des blogueurs malgaches ont créé une plateforme de suivi du cyclone pour témoigner par email, sms ou formulaire en ligne de l'évolution de la situation, rapporte Global Voices.

Dans la nuit, le phénomène a atteint la région très habitée de Toamasina, le grand port situé à l'est. 

«Toamasina est devenue une ville fantôme. Les rues ont été complètement désertées», a confié un habitant de la ville à l’agence Reuters.

Des rafales de près de 300 km/h et de très fortes précipitations allant jusqu'à 200 mm ont été mesurées sur les premiers reliefs exposés à l'est, rapporte la Chaine Météo.

Selon l'Express de Madagascar, les autorités malgaches ont interdit aux habitants de circuler et ont fermé bureaux et écoles dans les régions ayant reçu un avis de danger imminent. L’eau et l’électricité ont été coupées dans les grandes villes pour prévenir tout accident.

«C’est [un cyclone] particulièrement violent et nous n’en avons pas vu de tel depuis quelques années... Si Giovanna est bien de catégorie quatre et frappe le sud du grand port de Toamasina, cela pourrait occasionner de gros dégâts», s'inquiète le directeur de l'ONG CARE.

Si elle est touchée par trois à quatre cyclones chaque année, la Grande Ile n'avait pas été frappée de façon aussi puissante depuis 1994. Geralda avait fait près de 200 morts et 40 000 déplacés dans le nord-est du pays. En 2008, Ivan avait fait plus de 80 victimes et laissé 200.000 sans-abris, rapporte les Nations Unies.

Selon la Chaine Météo, Giovanna a rétrogradée en tempête tropicale de forte intensité lors de sa traversée de Madagascar. Mais l'accalmie devrait être de courte durée. Le phénomène tropical devrait à nouveau s'intensifer le 15 février pour redevenir cyclone et gagner le canal du Mozambique, menaçant le sud du Mozambique. Ce serait alors la troisième formation tropicale à toucher ce pays en l'espace d'un mois, alors qu'habituellement les cyclones y sont très rares, rapporte la Chaine Météo.

Lu sur La chaine météo, Reuters, IRIN, Global Voices, L'Express de Madagascar

A lire aussi

Le Maghreb à l'épreuve mortelle du froid et de la neige

Les guitares Gibson, source de la déforestation malgache?

A Madagascar, la mafia des tortues fait sa loi

Madagascar - Comment les lémuriens finissent dans les assiettes