SlateAfrique

mis à jour le

Zambie - Un pays en pleine euphorie après la victoire à la CAN

Le 12 février, l’équipe nationale de Zambie a remporté sa première Coupe d’Afrique des Nations. Les Zambiens ont battu les Ivoiriens à l'issue d'une haletante séance de tirs au but (0-0 8 tab à 7). Cette nouvelle a été très chaleureusement accueillie à Lusaka, la capitale, raconte le Zambia Daily Mail.

Dans la nuit du 12 au 13 février, les routes de la capitale zambienne sont bloquées par des fans surexcités. Dans les rues, les gens prient, klaxonnent, enlèvent leurs vêtements. D’autres chantent l’hymne national. Comme toujours dans ce genre d’évènements, les barrières sociales, religieuses, politiques et culturelles s’envolent. Le journal rapporte l'enthousiasme des fans à Lusaka.

Pour Kingsley Mwila, cette victoire en CAN était écrite:

«Félicitations aux joueurs, nous méritons d’être champion d’Afrique.»

Never Ncube estime que la Zambie a gagné pour l’Afrique australe:

 «C’est une victoire bien mérité».

Ce dernier est rejoint par Miko Yeatmap:

«C’est une victoire fantastique, c’est la meilleure chose qui pouvait arriver à la région.»

L’Afrique australe n’a pas souvent brillé en CAN. La sélection zambienne est la deuxième équipe de cette région à remporter la compétition. La première était l’Afrique du Sud, les Bafana Bafana ont soulevé le prestigieux trophée en 1996.

Aggrey Chiyangi est un ancien défenseur zambien. L’ex-international salue la performance des Chipolopolo que personne n’attendait à ce stade de la compétition.

«Sur le papier, la Côte d’Ivoire était largement supérieure mais seule la vérité du terrain compte», a déclaré l’ancien joueur.

Et le triomphe de l’équipe dépasse les frontières du football. Président de la fédération zambienne de rugby, Martin Musunka a également tenu à participer au concert de louanges.

«Les Chipolopolo nous ont rendu fiers et cette victoire est le plus bel hommage qu’ils pouvaient rendre à l’équipe nationale qui a péri au Gabon en 1993.»

C’est donc dans l'euphorie que les Zambiens ont célébré la victoire. Seul bémol de la soirée: des fauteurs de trouble ont tenté de brûler la maison de Rainford Kalaba. Ce jeune joueur très prometteur a brillé tout au long de la compétition mais a raté son tir au but. Finalement, la maison a été épargnée après le but de la victoire inscrit par Stopilla Sunzu qui délivre tout un peuple.

Lu sur Zambia Daily Mail

A lire aussi

CAN 2012: un final à couper le souffle

Zambie: méfiez vous des Chipolopolo!

Kolo Touré chute à une marche de la victoire

Le Ballon d'Or africain n'a pas pu sauver les Eléphants