SlateAfrique

mis à jour le

Ouganda - La sonnerie explosive de l'école d'Ikobero

Plus de peur que de mal pour les élèves de l’école primaire de l’église Ikobero à Kasese, en Ouganda, où personne ne se doutait qu'une bombe se trouvait dans l'établissement. Mieux: elle faisait même office de sonnerie pour signaler les changements de cours et rassembler les élèves.

Les enseignants frappaient donc dessus pour signaler les intercours, sans avoir jamais réalisé qu’il s’agissait d’un engin explosif.

C’est grâce à Wilson Bwanbale, cité par le Daily Monitor, que le danger a été signalé. Coordinateur à Amnet-R (réseau de déminage Rwenzori), il effectuait une mission de prévention et de sensibilisation aux dangers des mines dans l’établissement. Il témoigne:

«Ça a été un choc pour nous de découvrir que ce que l’école utilisait comme cloche était en réalité une bombe. Sa tête était toujours active, ce qui signifie que si elle était frappée avec plus de force, l’explosion aurait été instantanée et aurait causé des dégâts innommables.»

La région, qui a elle aussi subi les dommages de la guerre civile ougandaise, qui dure depuis le début des années 80, comporte toujours de nombreux engins de mort dans son sol. A l'époque, les affrontements entre l’Alliance des forces démocratiques (ADF), coalition de l’opposition soutenue par le gouvernement soudanais, et le gouvernement ougandais dirigé par Yoweri Museveni, ont causé la mort de milliers d'habitants. Les insurgés multipliaient des attaques à la bombe tant sur des cibles civiles que militaires, laissant de nombreuses mines et engins explosifs sur leur passage.

Si l’école d'Ikobero avait déclenché la bombe, les 700 élèves de l’établissement n’auraient sans doute pas survécu. Malheureusement, ce n’est pas la première fois qu’un engin explosif est retrouvé par hasard dans la région. 6 mois auparavant, une bombe avait été retrouvée par des professeurs d'une école primaire de Muhindi alors que des élèves s'amusaient avec.

Pour Jackson Mumbere, chef de projet à Amnet-R, le problème tient beaucoup à l’ignorance des populations :

«La plupart des gens ne connaissent rien aux divers types de bombes et d’explosifs […] 25 mines et bombes vont bientôt être détruites après avoir été découvertes dans différents endroits du district

Lu sur le Daily Monitor