SlateAfrique

mis à jour le

Le chef d'Al-Qaïda annonce le ralliement des shebab somaliens au réseau


Image du chef d'Al-Qaïda Ayman Al Zawahiri tirée d'une vidéo diffusée le 11 octobre 2011 IntelCenter/AFP/Archives

Le chef d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri a annoncé que les insurgés islamistes shebab en Somalie avaient rejoint son réseau, selon un enregistrement vidéo mis en ligne jeudi sur des forums jihadistes.

"Je vais annoncer une bonne nouvelle à notre nation islamique qui va (...) embêter les croisés (Occidentaux, NDLR). C'est que le mouvement shebab en Somalie a rejoint Al-Qaïda", indique Zawahiri dans cet enregistrement.

"Par la grâce d'Allah, le mouvement jihadiste est en train de s'aggrandir au sein de la nation musulmane en dépit de la croisade la plus violente de l'Histoire menée par l'Occcident", poursuit-il dans cette vidéo diffusée par la branche médiatique d'Al-Qaïda, As-Sahab.

Dans un message audio diffusé dans la première partie de l'enregistrement, le chef des shebab Ahmed Abdi Godane, appelé aussi cheikh Mukhtar Abu Zubaïr, dit à l'adresse de Zawahiri: "Nous nous tiendrons à vos côtés comme de fidèles soldats".

"Au nom de mes frères moujahidine, chefs et soldats, je promets notre obéissance", indique-t-il.

"Guide-nous sur la voie du jihad et du martyre, dans les pas tracés par notre martyr Oussama ben Laden", poursuit-il, en référence à l'ancien leader d'Al-Qaïda, tué le 2 mai 2011 par un commando américain au nord d'Islamabad, au Pakistan.

"Nos frères les Shebab ont été le roc (...) qui s'élevait face à l'attaque croisée contre l'islam en Somalie menée conjointement par les Américains, les Kenyans et les Ethiopiens", indique Zawahiri.

Ces derniers mois, les Shebab ont fait face à une pression militaire accrue. Ils ont du abandonner des positions clé dans Mogadiscio en août, et affronter des incursions de troupes kényanes au sud, et éthiopiennes à l'ouest.

Au moins 15 personnes ont péri mercredi dans un attentat suicide à Mogadiscio qui a été revendiqué par les shebab.

Le groupe avait aussi revendiqué le 24 janvier un attentat suicide contre une base de l'armée éthiopienne dans le centre de la Somalie, parlant de 33 soldats éthiopiens tués.

Zawahiri a en outre exhorté les Shebab à traiter les Somaliens avec "indulgence" et "humilité" et à les aider à résoudre leurs problèmes, tout particulièrement ceux (...) des veuves, des orphelins, des malades, des personnes âgées et des pauvres".

"J'espère aussi que le cher peuple somalien sera un appui pour les frères moujahidine", a-t-il dit.

En 2009, les Shebab avaient proclamé leur allégeance à Ben Laden dans une vidéo.

La Somalie est dépourvue d'autorité centrale depuis l'effondrement du régime du président Siad Barre en 1991 et l'instabilité politique alimente depuis deux décennies une violence permanente, notamment à Mogadiscio.

Les Shebab contrôlent encore aujourd'hui l'essentiel du centre et du sud du pays.