SlateAfrique

mis à jour le

Le Front national de Marine Le Pen expliqué aux Africains

Peut-on être d’origine africaine et voter pour le Front national? C’est une question que les journalistes du Bondy Blog se sont posé durant la campagne présidentielle française 2012.

Pour y répondre, ils ont rencontré Rosine Nahounou, une Franco-Ivoirienne, membre du comité de soutien de Marine Le Pen, la candidate du parti d'extrême-droite. Cette mère de famille, qui participe aux réunions au côté de l’avocat Gilbert Collard, le président du comité, explique pourquoi sa voix va au FN.

«J'ai les mêmes objectifs et la même vision que Marine Le Pen. Moi je l'ai dit tout à l'heure, je défends le continent africain parce que je suis d'origine africaine et j'ai de la famille en Afrique. Je vis en France, je respecte la France, je respecte le drapeau français, les lois françaises, la culture française et les valeurs françaises», assume-t-elle.

Quand on lui demande s’il n’est pas étrange pour une Africaine de soutenir Marine Le Pen, elle répond qu’elle a fait ses recherches:

«Je ne suis pas abrutie, je sais lire, et j'ai fouillé les archives. Et depuis plus de 30 ans, il n'y a que la gauche et la droite qui se distribuent le pouvoir. Ils n'ont rien apporté aux noirs de France.»

Rosine Nahounou se défend aussi d’être la «Rama Yade» du FN et d’être utilisée par le parti d’extrême-droite:

«Je me suis proposée par moi-même au Front national. Personne ne m'a appelée. J'ai été à gauche, j'ai été à droite. Mais la gauche ou la droite, j'y crois plus.» 

La militante est notamment séduite par le discours du parti de Marine Le Pen concernant l’Afrique:

«Allez sur son site, vous verrez qu'elle est pour la souveraineté des nations et l'autonomie des peuples, notamment pour mon continent africain.»

«Je ne veux pas voir des diplômés africains venir en Europe pour travailler dans la sécurité. Je préfère les voir rester en Afrique et les voir développer leur continent africain», ajoute-t-elle.

Très optimiste sur l’issue du scrutin, elle croit dans les chances de sa candidate d’arriver au pouvoir:

«Pourquoi vous dites qu'elle ne sera pas élue? Si vous vous basez sur les sondages, vous savez bien qu'ils sont commandés par les candidats.»

«Je ne serais pas déçue. Et je ne pense pas qu'elle va perdre», conclut Rosine Nahounou.

Le Monde s’intéresse aussi à cette militante, «croisée à plusieurs reprises déjà dans des manifestations du FN, comme le 1er mai 2011 ou lors du colloque sur l'éducation du think-tank pro-Marine Le Pen, Idées Nations.»

Selon le quotidien, Rosine Nahounou est un atout pour le mouvement d’extrême-droite:

«Elle pourrait aider le FN à pénétrer la communauté venant de Côte-d'Ivoire en France. Le 1er mai 2011, elle se présentait comme militante pro-Gbagbo venue apporter son soutien à Marine Le Pen ».

Pour se faire une idée de son engagement, une vidéo a aussi été publiée sur le site du Parisien. On peut y voir un extrait du discours de Rosine Nahounou lors du dévoilement du comité de soutien de la candidate FN, le 2 février à Paris.