SlateAfrique

mis à jour le

Maroc: le roi gracie 458 personnes parmi lesquels 2 prédicateurs salafistes


Le roi du Maroc Mohammed VI prononce un discours à Rabat, le 20 août 2011 AFP/Archives Azzouz Boukallouch

Le roi du Maroc Mohammed VI a gracié samedi 458 personnes parmi lesquelles trois prédicateurs de la Salafia Jihadia, une branche conservatrice de l'islamisme, accusés d'atteinte à la sécurité de l'Etat et détenus depuis 2003.

"Le roi a accordé sa grâce à 458 personnes, dont certaines sont en détention et d'autres en liberté", a indiqué samedi un communiqué du ministère de la Justice, sans citer les prédicateurs.

Mais un responsable du ministère a confirmé à l'AFP que ces derniers avaient bien bénéficié de la grâce royale à l'occasion de la fête du Mouled (naissance du prophète).

Hassan Kettani, Mohamed Rafiki (dit Abou Hafs) et Omar Haddouchi avaient été condamnés en septembre 2003 à respectivement 25, 20 et 30 ans de prison ferme pour "endoctrinement, (...) association de malfaiteurs et atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat".

Des ONG marocaines et internationales avaient à l'époque dénoncé des violations concernant le procès des deux hommes.

Ces condamnations avaient eu lieu après les attentats de mai 2003 à Casablanca qui avaient fait qui avaient fait 45 morts, dont 14 kamikazes.

Par ailleurs, sept militants du mouvement contestataire du 20 février (une coalition, créée dans la foulée du printemps arabe qui réclame des réformes politiques profondes) ont également été libérés, a-t-on appris de source judiciaire.