SlateAfrique

mis à jour le

Zambie: l'ex-ministre des Mines accusé du vol de... vingt vélos


Un homme sur sa bicylcette au Burundi AFP/Archives Roberto Schmidt

L'ex-ministre des Mines zambien Maxwell Mwale a été arrêté vendredi et inculpé d'abus de pouvoir et du vol de 20 bicyclettes appartenant à des mineurs, a indiqué l'unité anti-corruption mise en place par le nouveau président Michael Sata.

"Je peux confirmer l'arrestation et l'inculpation M. Maxwell Mwale pour le vol de 20 vélos appartenant à des petits mineurs dans la province de l'Est. Il a été inculpé pour vol par un fonctionnaire et comparaîtra la semaine prochaine, mercredi", a précisé à la presse Charity Chanda, porte-parole de l'unité anti-corruption.

Mme Chanda a précisé que ces vélos valaient au total 5,5 millions de kwachas (800 euros).

M. Mwale était ministre dans le gouvernement du président Rupiah Banda, battu en septembre par Michael Sata. Ce dernier a lancé une grande campagne visant à passer au peigne fin les comptes de l'équipe de son prédécesseur.

L'unité anti-corruption a ainsi entendu la femme de Rupiah Banda, Thandiwe, vendredi, interrogée sur la construction d'une luxueuse villa dans un quartier chic de Lusaka.

Le chef de la police zambienne Martin Malama avait annoncé jeudi que Henry, le fils de M. Banda, était en fuite après avoir été accusé de corruption dans la vente de la compagnie publique de téléphone Zamtel à une société libyenne.

"Ils mentent en disant qu'ils recherchent Henry. Ils n'ont jamais approché le pauvre garçon", a réagi l'ex-président vendredi, devant des supporters.

Quant à l'audition de Thandiwe, Rupiah Banda a lancé: "Ma femme est une citoyenne et comme tout un chacun, elle a comparu devant le groupe de travail (l'unité anticorruption, ndlr), mais elle est innocente!"