mis à jour le

Vue du port de Marseille. REUTERS/Stringer .
Vue du port de Marseille. REUTERS/Stringer .

Marseille, la plus africaine des villes françaises

Située sur les rives de la Méditerranée, Marseille, est une cité «carrefour du monde» où l'Afrique est solidement enracinée et avec l'OM comme ambassadeur.

Paris Saint-Germain face à Marseille. La rencontre qui débute au Vélodrome, dans une tension des grands soirs, gagne Dakar, la capitale du Sénégal. Marseille se doit impérativement de gagner!

Le club de football qui a fait une saison précédente peu glorieuse, doit offrir une lueur d’espoir pour celle qui vient de s’ouvrir. Il doit aussi faire sauter de joie toute cette «planète Marseille» qui vibre au rythme des résultats de l'équipe.

Coup de sifflet final. Trois buts à zéro. L’OM vient de remporter le «Clasico» face au PSG.

A des milliers de kilomètres, les cris de joie des supporters explosent. On est pourtant bien à Dakar dans le quartier populaire de Ben Tally. Ce n’est certes pas un match des Lions de la Teranga (l'équipe nationale du Sénégal), mais c’est tout comme !

Marseille, des bouts de terre africaine

De près, d’assez près, la ville de Paris incarne la France de la droite et de l’extrême droite, le réservoir des déçus de l’Eldorado. Loin du bruit et de l’agitation qui rythment la capitale française, on retrouve la chaleur du grand sud. Marseille, l’Africaine.

Les îles Comoresle Sénégalla Guinéel’Algérie ou encore le Maroc: chaque peuple du continent africain y découvre des morceaux de terre qui le lient à la cité phocéenne.

En sortant de la gare Saint-Charles, on est comme émerveillé. Arrivé par train, on est obligé de descendre le grand escalier de la gare qui domine la ville. Un moment, on se croirait dans les rues d’Alger ou de Casablanca. Des hommes moustachus et des femmes voilées courent les rues. Les quelques bribes de conversations qui nous parviennent sont en langue arabe.

Dans le prolongement des ruelles, qui se coupent et s’entrecroisent, on découvre, en descendant et en remontant les artères, de vieilles bâtisses roussies par le soleil. Même âgée de plus de 2600 ans, Marseille, qui s’étire sur un immense territoire, garde toujours sa splendeur. Une sorte d’amphithéâtre naturel délimité par des massifs montagneux. 

Dans cette ville, qui symbolise pour nous autres visiteurs la première escale vers un rêve ensoleillé, l’illusion s’efface très vite.

La cité est inondée. Des pluies diluviennes ont assombri le bleu intense et profond qui emplit d’habitude le ciel marseillais. Mais petit à petit, le rêve reprend. On est comme gagné par la chaleur du Grand Sud. De petits signes nous disent qu’on est en terre connue.

«Je me sens comme chez moi. Je vis à Marseille depuis que j’ai cinq ans. Je m’y suis attaché et je pense que je ne pourrais plus la quitter», nous confie Dramé Gaye. 

Ce quinquagénaire sénégalais a trouvé sa muse et bâti son empire dans cette ville cosmopolite. Même s’il reste profondément attaché à ses racines africaines, Dramé avoue tout de même se sentir plus marseillais qu’autre chose.

Marseillais, qui es-tu?

Ici, peu importe que l’on soit black, blanc, beur, jaune ou rouge. On est avant tout Marseillais. Bien plus que de simples paroles, ce mot recouvre toute une symbolique, un état d’esprit. Mais que peut bien pouvoir signifier "être Marseillais" ?

«Quand on est Marseillais peut importe que l’on soit Albanais, Sénégalais, Italien, Algérien, Roumain ou encore Guinéen. On est solidaires et un esprit de fraternité s'est développé», renseigne Patrick Coulomb, journaliste-écrivain.

Cette cité fondée par des colons grecs venus de Phocée est devenue au fil du temps, une ville «carrefour du monde». Déclinée en 38 nationalités, la population d’origine africaine y est composée à 50% de Comoriens et de Sénégalais. Une diversité que l’écrivain pourrait expliquer par le point de ralliement de la ville: le port et les docks, là où arrivaient et où l'on stockait les marchandises et où ont travaillé plusieurs générations d'immigrants.

«Beaucoup d’Africains sont arrivés en France par le port de Marseille, ce qui a occasionné l’installation de nombreuses communautés surtout africaines», narre-t-il avec l’accent chantant made in Marseille.

Et d’ajouter:

«Aujourd’hui, tout ce que les Africains importent passe par le port de Marseille. Comme dans beaucoup de pays africains, les Libanais y tiennent un important commerce, mais ils ne sont pas les seuls, comme en Afrique, les Asiatiques s'implantent également dans le commerce, tandis que Juifs et Arméniens y tiennent traditionnellement une place importante.»

Sur ces vieux docks, qui ont accueilli le jeune Ousmane Sembene, cinéaste sénégalais, alors en quête d’une vie meilleure en France, les hommes et les rêves de milliers d’Africains continuent de circuler.

Un festival de musique internationale dénommé la Fiesta des Sud se tient chaque année dans un ancien dock du port reconverti en lieu de spectacle. Ce grand rendez-vous de musique réunit durant deux semaines près d’une centaine d’artistes d’origine africaine et de tous bords, pour saluer et faire voyager à travers la musique, le continent africain.

«C’est un grand moment de partage et de joie que nous célébrons tous les ans au mois d’octobre. Et toutes les grandes figures de la musique africaine, Youssou NdourBaaba Maal, Omar Pène, etc, y ont déjà participé», explique Dramé Gaye.

Une manière de réunir autour de la musique tous les étrangers qui ont débarqué sur le vieux port et qui font la richesse du grand métissage culturel marseillais. Mais à en croire le sieur Gaye, ce communautarisme qui fait la singularité de cet archipel est en train de s'évanouir.

«On constate de plus en plus qu’il y a aujourd’hui une césure nette entre l’ancienne et la nouvelle génération des Marseillais. L’esprit marseillais commence à disparaître. De plus en plus, on organise des fêtes typiquement réservées aux Sénégalais, aux Maliens ou aux Antillais. Ce brassage entre Africains n’existe quasiment plus, il y a un repli sur soi qui se développe », déplore-t-il.

Fort heureusement, le football, va bien au-delà de tous ces clivages. Comme, ont coutume de le chanter en chœur les supporters de l’OM, «qui ne saute pas n’est pas Marseillais!»

Olympique de Marseille, l’équipe qui rapproche l’Europe de l’Afrique

«C’est la seule équipe en Europe composée à 80% de blacks. Et si on faisait un petit sondage dans la ville à coup sûr Drogba serait la personnalité la plus aimée de la cité. On ne se soucie pas qu’il soit Ivoirien ou Africain, il est avant tout Marseillais», analyse le journaliste Patrick Coulomb.

Sans nul conteste, «l’OM est l’équipe qui rapproche les peuples», atteste-t-il. Dans cette ville où le football domine toutes les passions, les joueurs du club sont « presque élevés au rang de demi-dieux », renseigne-t-il. Et tout un mythe s’est développé autour de ce sport.

Les soirées de match sont de véritables événements. Toute la ville est en transe. Les couleurs bleu et blanc ornent les murs de la ville. Et l’essentiel de l’actualité tourne autour de l’événement à venir. L’ambiance est au beau fixe.

Les commentaires et les discussions vont bon train. Et les esprits s’échauffent. L’alcool coule à flot. Des cris, des injures, des concerts de klaxons, se font écho à travers la ville. Le jour J, vieux, jeunes et enfants convergent comme un seul homme au stade Vélodrome. Quand l’Olympique de Marseille joue, impossible de ne pas être au courant.

Lala Ndiaye

A lire aussi

Un village africain à Marseille

Les dix raisons pour lesquelles Drogba ne signera pas

André Ayew, élu footballeur africain de l'année par la BBC

Pour Claude Guéant, les Comoriens traînent Marseille dans la violence

L'OM fait vibrer l'Afrique

Lala Ndiaye

Lala Ndiaye. Journaliste à Slate Afrique

Ses derniers articles: Karim Wade est-il un homme «persécuté»?  Dakar dans la hantise d’un péril islamiste  Apocalypse now! Vous voulez rire?! 

Didier Drogba

Football

La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains

La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains

Steven LAVON

Football: la BD sur la carrière de Didier Drogba arrive en France

Football: la BD sur la carrière de Didier Drogba arrive en France

Isidore AKOUETE

Mondial 2014 : Absent face au Sénégal, Tioté a très mal

Mondial 2014 : Absent face au Sénégal, Tioté a très mal

football

CAN 2017

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Football

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo

Football

VIDEO. Le gros craquage du gardien sénégalais à la CAN 2017

VIDEO. Le gros craquage du gardien sénégalais à la CAN 2017

Marseille

AFP

Foot: le défenseur de Nice Souleymane Diawara mis en examen et écroué

Foot: le défenseur de Nice Souleymane Diawara mis en examen et écroué

Ramadan

Incursion à Noailles, la petite Algérie de Marseille

Incursion à Noailles, la petite Algérie de Marseille

Nicolas

Et si Pape Diouf devenait le procain maire de Marseille?

Et si Pape Diouf devenait le procain maire de Marseille?