SlateAfrique

mis à jour le

Algérie - Vivement critiquée, Biyouna contre-attaque

La vidéo surprend. Biyouna y apparait non maquillée, assise sur un lit. Elle répond à la polémique suscitée par son passage dans l'émission de Laurent Ruquier sur France 2, «On n'est pas couché», le 14 janvier.

«C'est les journalistes qui me détestent, enfin je ne sais pas. Ils ont pris ça et ils ont grossi le trait. L'essentiel, c'est que moi j'ai la conscience tranquille grâce à Dieu (hamdoullah)», confie l'actrice.

Biyouna affirme qu'elle ne cache rien, que son livre est ouvert. L'hypocrite ce n'est pas elle, mais les autres.

«L'Algérie et le Maroc savent que que Biyouna a son livre ouvert (...). Personne ne me fera tomber», déclare Biyouna.

«J'ai des armes, mon Dieu et mon peuple», ajoute-t-elle. La violence des propos qui ont suivi son passage à la télévision n'a pas laissé l'actrice de marbre.

«Pute, bouffonne, hmara (bourrique), kahba (pute), vieille connasse, la honte de l’Algérie, racaille, fille de harki…» sont les qualificatifs qui ont été utilisés sur les réseaux sociaux pour parler de Biyouna, après son passage dans l'émission On n'est pas couché

«Postée sur les réseaux Youtube et Facebook, la vidéo de son intervention chez Laurent Ruquier déclenche une avalanche de réactions. Grande gueule, grande voix et grande picoleuse? Pute pour les uns, grande dame pour les autres, Biyouna ne laisse personne indifférent», rapportait le site Dernières Nouvelles d'Algérie.

«Le peuple algérien m'adore. Je dérange quelques personnes haut placées, mais je suis très respectée par les religieux bien qu’ils connaissent ma sincérité, ces musulmans là, ils veulent des gens sincères... Alors, ils m’adorent. Ceux que je dérange, et on le sait très bien ceux que je dérange, c’est les gens que je dérange…», déclarait Biyouna lors de son passage chez Ruquier

Vu sur YouTube

A lire aussi

Biyouna, pas facile d'être une femme libérée

La source des femmes: les hommes tenus par le sexe

Vague islamiste, Bouteflika n'en veut pas!