SlateAfrique

mis à jour le

Les guitares Gibson, source de la déforestation malgache?

«Les forêts tropicales de Madagascar sont pillées par des criminels». C'est le cri du coeur de la chanteuse malgache Razia Saïd, qui se bat depuis plusieurs années contre un géant américain, le célèbre fabricant  de guitares Gibson.

Selon elle, Gibson utilise du bois de rose abattu illégalement sur l'île de Madagascar pour la fabrication de ses instruments de musique. Pour protester contre cette pratique, Razia Saïd combat aux côtés de l'ONG Friends of the Earth, rapporte Youphil.

«Voulez-vous du bois illégal dans votre guitare?» a-t-elle déclaré le 19 janvier dernier, lors de la réunion de l’association des commerçants de musique, —la National Association of Music Merchants (NAMM)—, au Convention Center d'Anaheim en Californie.

Razia Saïd explique au site internet Sauvonslaforêt.org:

«Chaque jour, des milliers d'arbres sont abattus dans le Parc national de Masoala. Les moyens de subsistance de la population et l'habitat d'espèces animales uniques comme les lémuriens sont détruits à tout jamais. Aidez-nous à faire arrêter le massacre! En soutenant la loi Lacey vous aidez les habitants de Madagascar et du monde à ne pas perdre cette biodiversité unique».

La polémique n'est pas nouvelle. Que des artistes malgaches tels que Razia Saïd ou le très célèbre chanteur Jaojoby, surnommé le roi du salegy, s'opposent à ces pratiques l'est davantage.

Razia Saïd se bat depuis 2007 pour la préservation de la forêt. Lors d'un voyage dans son village natal de Antalaha, au nord est de Madagascar, elle prend conscience de ce trafic qui cause la perte de la forêt du parc national de Masoala. Selon NewsMada, Antahala est l'un des carrefours de l'exportation illicite de bois de rose de la Grande île. Razia Saïd elle même se souvient très bien avoir observé le trafic de bois «souvent nocturne» rapporte le quotidien Le Monde

Dès lors, son combat commence. Elle lance une pétition «Musiciens contre la déforestation» en octobre 2011 et organise un Festival «Réveillez-vous Masoala» durant lequel elle parvient à sensibiliser la population sur le sujet et à permettre la plantation de plus de 20.000 arbres (bois de rose, ébènes, palissandres) grâce à des organismes environnementaux.

«Je désire sauvegarder nos parcs nationaux et surtout celui de Masoala, car c’est un patrimoine national qui appartient au peuple malgache et non à une minorité qui s’en met pleins dans les poches au détriment du peuple malgache» explique-t-elle à NewsMada.

Le fabricant de guitares est accusé d'exercer des pressions sur le Congrès américain pour annuler des amendements introduits en 2008 à la loi Lacey (Lacey Act). Le site Sauvonslaforêt.org rappelle que cette loi «interdit l'importation de bois provenant de sources illégales, quand bien même la violation de la loi n'a pas eu lieu sur le sol américain.» 

Pour se défendre, Gibson n'a rien trouvé de mieux que de menacer les musiciens sur la possible confiscation de leur instrument si le message de Razia Saïd faisait écho.

Lu sur Youphil, Le Monde, NewsMada

A lire aussi

Les guitares Gibson seraient fabriquées avec du bois de rose

A Madagascar, la mafia des tortues fait sa loi

Madagascar - Comment les lémuriens finissent dans les assiettes

Pourquoi les noms malgaches sont-ils si longs?