mis à jour le

Le Maroc rapatrie ses derniers ressortissants bloqués en Libye

Le Maroc a annoncé samedi avoir lancé la troisième et dernière opération de rapatriement de ses ressortissants bloqués en Libye, qui concerne 338 personnes.

Ils seront "acheminés au royaume par deux avions de la compagnie libyenne Afriqiyah" qui atterriront à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, a indiqué le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration.

Il a ajouté que l'opération avait débuté vendredi mais n'a pas précisé quand les 338 Marocains allaient arriver dans le pays.

Une fois au Maroc, ils seront transférés en bus vers leurs villes d'origine, "en leur garantissant de la nourriture et en mobilisant du personnel médical", selon la même source.

Ces migrants clandestins voulaient rejoindre l'Europe via la Libye mais se sont retrouvés victimes de réseaux de traite d'être humains, ou bloqués dans des centres de détention de migrants.

Les deux précédentes opérations, menées en août et décembre, avaient permis de ramener 435 Marocains retenus à Zouara, dans le nord-ouest de la Libye.

Rabat avait décidé d'accélérer l'évacuation de ses ressortissants retenus captifs après le scandale né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, qui avait donné lieu à un accord fin novembre entre neuf pays européens et africains en vue de mener des "opérations d'évacuation d'urgence". 

En plein chaos depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, la Libye est une plaque tournante du transit de migrants africains cherchant à gagner l'Europe en passant par l'Italie. 

Libye

AFP

Haftar bombarde des rebelles tchadiens dans le sud de la Libye

Haftar bombarde des rebelles tchadiens dans le sud de la Libye

AFP

Immigration: mandats d'arrêt contre plus de 200 trafiquants en Libye

Immigration: mandats d'arrêt contre plus de 200 trafiquants en Libye

AFP

La deuxième ville de Libye meurtrie par de nouveaux attentats

La deuxième ville de Libye meurtrie par de nouveaux attentats

Maroc

AFP

Entre le Maroc et Ceuta, le fardeau un peu moins lourd des "femmes-mulets"

Entre le Maroc et Ceuta, le fardeau un peu moins lourd des "femmes-mulets"

AFP

Mohammed VI de retour au Maroc après plusieurs semaines d'absence

Mohammed VI de retour au Maroc après plusieurs semaines d'absence

AFP

Eldorado des centres d’appels, le Maroc forcé d'évoluer pour ne pas décrocher

Eldorado des centres d’appels, le Maroc forcé d'évoluer pour ne pas décrocher

ressortissants

AFP

Le Niger rapatrie plus de 500 ressortissants de libye

Le Niger rapatrie plus de 500 ressortissants de libye

AFP

Les Etats-Unis pressent leurs ressortissants de quitter le Burundi après les violences

Les Etats-Unis pressent leurs ressortissants de quitter le Burundi après les violences

AFP

Burkina: les Etats-Unis demandent

Burkina: les Etats-Unis demandent