SlateAfrique

mis à jour le

CAN 2012 - Le but en or qui vaut un million de dollars

La Guinée-équatoriale a idéalement débuté la Coupe d’Afrique des Nations de football. Pour le premier match de son histoire en phase finale de cette compétition, samedi 22 janvier, la Nzalang Nacional s’est imposée 1 but à 0 face à la Libye, l’équipe surprise de ce tournoi.

Avant le début de la compétition, Teodoro Obiang Nguema, le président de la Guinée équatoriale, avait promis une prime d’un million de dollars (773.000 euros) aux joueurs en cas de victoire face aux Libyens, rapporte le site britannique Sport.

Pour le sélectionneur brésilien de la Libye, Marcos Paqueta cette récompense est un compliment pour son équipe:

«La Guinée équatoriale nous voit évidemment comme un adversaire de poids. Il n’offrirait pas autant d’argent pour battre une faible équipe».

«C’est une grande motivation, cela prouve que nous avons gagné le respect. Je sens que nos adversaires joueront pour gagner et cela nous va.»

La Guinée équatoriale a joué et remporté ce match devant son public.

«Il était très important pour nous, de commencer ce tournoi en gagnant. On voit l'avenir de manière plus optimiste», a déclaré Juvenal Edjogo, le capitaine de la Guinée équatoriale sur le site de la Confédération Africaine de football (CAF)

Et d'ajouter:

 «Le million de dollars offert? On joue au foot, quand on commence le match, on ne pense pas à l'argent. Quand on joue en Europe, on gagne de l'argent. Le plus important n'était pas l'argent, mais de gagner le premier match. On était très concentré même si on n'avait pas joué beaucoup ensemble. Avec le travail et la foi dans nos possibilités, je crois qu'on peut aller loin. On avait une équipe très technique et des joueurs très techniques. On a eu quelques occasions et on a pu marquer le but à la fin.»

Avant le début de la CAN, la fédération de football de Guinée équatoriale a également fixé le montant des primes. A chaque victoire, les joueurs équato-guinéens toucheront 24.000 dollars (18.500 euros) et s’ils parviennent à passer le prochain tour une prime de 43.000 dollars (33.100 euros) les attend. Tout ça, dans un pays où 60% de la population vit avec moins d’un dollar par jour.

Mercredi 25 janvier, la Nzalang Nacional jouera contre les Lions de la Téranga du Sénégal. Battus, à la surprise générale, par les Chipolopolo de la Zambie, les Sénégalais auront à cœur de se rattraper.

Les Equato-guinéens auront plus de mal à se défaire de cette équipe, outsider de la compétition qui compte notamment dans ses rangs l’expérimenté Souleymane Diawara, rugueux défenseur de l’Olympique de Marseille. Le Sénégal détient également l’une des plus belles attaques du tournoi. Entre Mamadou Niang (ancien capitaine de l’OM), Moussa Sow (champion de France 2011 et meilleur buteur du championnat la même année et Demba Ba attaquant de Newcastle), les Lions ont de quoi faire trembler les filets adverses.

Lors du troisième et dernier match du premier tour, la Guinée équatoriale affrontera la Zambie dans une rencontre qui s’annonce un peu plus équilibrée.

Lu sur Sport, CAF

A lire aussi

Zambie: méfiez vous des Chipolopolo!

Du Sénégal à la France, il n’y a qu’un pas

Que vaut la CAN 2012?

Football: les Lions de l’Atlas en route vers un second sacre?