SlateAfrique

mis à jour le

Les Ivoiriens, grands favoris de la CAN

La compétition à peine lancée, les commentaires et les rivalités se font déjà sentir. Avec l’absence de grandes cylindrées du football africain à cette Coupe d’Afrique des nations 2012 (le Cameroun, l’Egypte ou encore le Nigeria), quelle sélection fait figure de favori? Dans Le Plat du pied, son blog consacré au football sur Slate.fr, François Mazet rapporte les commentaires des supporteurs des Eléphants ivoiriens, qui voient en leur équipe, la grande favorite de la CAN 2012.

Seulement, pour le blogueur,«reste à savoir à quel moment Drogba et les siens vont se planter, et qui du Ghana, du Sénégal ou du Maroc en profitera».

Et là, commence vraiment la compétition. Sur un ton humoristique, le blogueur cache difficilement son enthousiasme quant au jeu de l’une ou l’autre de ces équipes, même s’il convient que l’événement est la plus grande fête sportive du monde.Un exemple, quand il aborde les risques de «cadenassage du jeu» lors de cette CAN 2012:

«Heureusement,les gardiens, souvent au niveau bien plus faible que les attaquants, devraient encore nous gratifier de quelques bourdes pour nous remonter le moral.»

En gros, pour le blogueur du Plat du pied, les favoris ne sont pas forcément ce que l’on croit, et peut-être pas vraiment les Eléphants de Côte d’Ivoire, comme tendent à le dire les supporteurs de cette équipe.

«Ce sera aussi l’occasion de découvrir à quoi ressemble des footballeurs du Niger, du Botswana, du Soudan ou de Libye», souligne-t-il, avant de faire un tour d’horizon des quatre groupes.

Le groupe A où figure la Guinée équatoriale, l’un des deux pays organisateurs, aura pour mission «d’élever un niveau pour le reste calamiteux, dixit l’ancien sélectionneur Henri Michel qui a jeté l’éponge il y a quelques semaines, blasé des ingérences politiques quotidiennes».

Même chose pour le Gabon, l’autre pays organisateur, qui évolue dans le groupe C. Pour les Panthères gabonaises, la sélection du pays d’Ali Bongo, la partie ne s’annonce pas facile non plus facile, face à la Tunisie et au Maroc. A côté des Eléphants du Gabon, ces deux équipes passent en effet pour des mastodontes. Passer le cap du premier tour, indique le blogueur, serait donc déjà un exploit pour le Gabon.

Avant de conclure, tout de même, par un pronostic alléchant:

«La finale du 12 février verra à l’affiche, un certain Côte d’Ivoire-Ghana».

 On attend de voir.

Lu sur Le Plat du pied

 

A lire aussi

La CAN, une Coupe d'Afrique des coupes de cheveux

CAN 2012, un gouffre financier?

Les Lions de L'Atlas, e route vers un nouveau sacre?

Les joueurs africains sont-ils discriminés par leurs clubs européens