mis à jour le

King (Kong) Eric Cantona

Vraie-fausse candidature dans une brousse politique française à la faune déjà bigarrée: voici venu le gorille Cantona…


Il parle le singe couramment depuis le film “Mookie” dans lequel il partageait l’affiche, en 1998, avec une guenon. Mais il est plutôt de la trempe des gorilles, les plus grands des primates anthropoïdes, ceux qu’incarnait Lino Ventura au cinéma. Taciturne et taillé comme un garde du corps, il a, comme ses congénères, les pieds aussi préhensiles que les mains, y compris pour projeter sa tatane droite sur le spectateur anglais d’un match de football.
La “dextérité” de ses membres inférieurs a fait de lui l’un des meilleurs jongleurs de ballons en cuir d’Auxerre à Nîmes, en passant par Martigues, Marseille, Bordeaux ou Montpellier, et bien sûr de Trafford, ville à proximité de Manchester.

Nouvel animal de la brousse politique française


En ce mois de janvier 2012, si la Coupe d’Afrique des Nations fait l’objet de toutes les attentions, à quelques jours de la phase finale gabono-équato-guinéenne, c’est bien cet ancien footballeur mutique et mythique qui fait l’actualité. C’est le 10 janvier qu'Eric Cantona s’est lancé dans la course aux 500 signatures pour la présidentielle qui doit se dérouler en France en avril. Le gorille aux colères légendaires serait-il le nouvel animal de la brousse politique française?
Pour peu, l’Hexagone devrait compter bientôt plus de candidats que d’électeurs. En tout cas, plus de candidats que d’élus susceptibles de les parrainer…

Au bénéfice de la Fondation Abbé-Pierre

Mais l’appel aux maires lancé par “Canto” est une vraie-fausse candidature. Ce “Donkey Kong” a compris que la politique n’est pas un jeu vidéo. “King Eric” -comme on le surnomme en Angleterre- ne deviendra pas “President Eric”. Il explique, dans un courrier publié par le quotidien français Libération, qu’il «va bien chercher 500 signatures, non pour la présidentielle», mais pour «porter un message simple» sur le thème du logement, au bénéfice de la Fondation Abbé-Pierre dont il est le parrain.
Il cherche donc des parrains pour parrain. Mais comment les élus pourront-ils se positionner, s’ils sentent que le conducteur de cette opération appuie sur le frein en même temps qu’il fait peser tout son poids médiatique sur l’accélérateur?


Autoqualifié «citoyen engagé», notre gorille reste, comme sur les pelouses, un attaquant qui fonce tête la première; au risque d’être pétri de contradictions de nature à troubler ceux qu’il sollicite. En 2010, “Eric le Rouge” suggérait une révolution qui passait par la déstabilisation du pouvoir des banques. Début octobre, il invitait les titulaires de comptes bancaires à retirer leurs économies pour que «le système s'écroule».

Les réseaux sociaux proposèrent le rendez-vous du 7 décembre et “Canto” compta sur la compta perso de 20 millions de clients. Le soir, ses “singeries” révolutionnaires terminées, il rentrait à la maison déguster des pâtes de fruits Hédiard financées avec le cachet que madame Cantona avait touché, en avril, pour jouer dans une publicité qui invitait les épargnants à… déposer leur argent en banque. Les fans du “gorille” sont-ils payés en
monnaie de singe? Tant pis! Ils apprécient que leur idole, à la différence des trois singes Mizaru, Iwazaru et Kikazaru, ne se couvre, face aux problèmes sociaux, ni les yeux, ni la bouche.

Plus robuste que Don Quichotte


Peut-être un peu les oreilles qui lui permettraient d’entendre des conseils en communication. Mais tant mieux, “Canto” n’est pas formaté. Sa popularité est d’ailleurs liée à son évidente humanité; Rafraîchissante à l’heure où les footeux aux grands cœurs sont, comme les gorilles, en voie de disparition. Humain, le primate colérique? Les gorilles ne sont-ils pas les êtres vivants les plus proches de l'homme après les bonobos et les chimpanzés?

Plus robuste que Don Quichotte, “King Eric” prend des allures de “King Kong”, lorsqu’il part à l’assaut des immeubles rutilants des financiers et des bouges crasseux des marchands de sommeil.
C’est peut-être parce que l’ancien footballeur est difficile à suivre que le réalisateur Ken Loach intitula “Looking for Eric” le film où il le mettait en scène, en 2009. Insaisissable, le “gorille” ne se laissera pas enfermer dans un zoo. Ni étiqueter professionnellement. Il est aussi boulimique que “L’outremangeur” obèse qu’il incarnait en 2003.

Comédien sur les petit et grand écrans, mais aussi sur les planches (dans «Face au paradis» et «Ubu enchaîné»), il a également été exposé en tant que photographe et peintre expressionniste magnant des couleurs aussi exubérantes que son caractère. Côté univers musical, il a même incarné “Giant Jack” dans les œuvres du groupe de rock français
Dionysos.

Le nouveau buzz initié par le “gorille”

On n'apprend pas à un vieux gorille à faire la grimace. Cantona ne grossira pas les rangs des candidats alternatifs que les campagnes électorales nationales génèrent de temps à autre. En France, il laisse le fantasme présidentiel à l'humoriste Christophe Alévêque, alias "Super Rebelle", qui avait annoncé sa volonté de prendre, en 2012, le relais de Coluche, comique candidat à la candidature en 1981. L’Afrique, à son tour, accumule ce genre d’expériences. Avant le chanteur Youssou Ndour, c’est bien un humoriste, Adama Dahico, qui fut candidat en Côte d’Ivoire. Et un collègue footballeur de “King Eric”, George Weah, tenta bien d’être président, puis vice-président, au Liberia.


Le nouveau buzz initié par le “gorille” Cantona souligne tout autant laréticence, pour le monde politique, à intégrer d’anciens sportifs (ailleurs que dans les ministères des sports) que la difficulté, pour les footballeurs, à se reconvertir professionnellement. Comme Weah, Cantona ne veut pas être cantonné aux stades. Si la carrière musicale de l’ancien joueur Jean-Pierre François a laissé aussi peu de souvenirs que son parcours sportif, Gadji Celi a réussi à s’imposer dans la musique.

Sans que l’Ivoirien n’ait été candidat, la politique aura été à l’origine de ses déconvenues récentes, après son soutien à Laurent Gabgbo. Le football étant de plus en plus infesté par la mode, certains tentent de devenir des icônes fashion. David Ginola, ancien joueur du Paris Saint-Germain, est devenu un mannequin gay-friendly.
Le nouveau happening de Cantona fera-t-il un flop? Sera-t-il noyé dans le flot des multiples récupérations de l’événement électoral français? Tout le monde veut surfer sur la même vague, y compris le controversé docteur Dukan, nutritionniste qui a cuisiné sa dernière prose sous la forme de propositions au «futur président de la République». Mais le logement n’est-il pas prioritaire sur l’alimentation ? Qui dort dîne.

Damien Glez

Retrouvez tous ses Coupé-Décalé

A lire aussi

Youssou Ndour peut-il devenir président du Sénégal?

Pourquoi Marine Le Pen fait peur aux Africains

 Guéant, l'adversaire des étrangers

Porter l'étoile verte, et puis quoi encore!

Guéant, le côté obscur de la France

Afrique: qui voterait Sarko?

Immigration: le grand mensonge européen

J'aime la France et je ne la quitterai pas

Damien Glez

Dessinateur burkinabé, il dirige le Journal du Jeudi, le plus connu des hebdomadaires satiriques d'Afrique de l'Ouest.

Ses derniers articles: L'Afrique oublie ses drames le temps des jeux  Treize produits halal à la douzaine  Chine, labo des faux médicaments en Afrique? 

Coupé-Décalé

AFP

Côte d'Ivoire: le coupé-décalé fait sa fête

Côte d'Ivoire: le coupé-décalé fait sa fête

AFP

Côte d'Ivoire: DJ Arafat élu meilleur artiste de coupé-décalé de l'année

Côte d'Ivoire: DJ Arafat élu meilleur artiste de coupé-décalé de l'année

AFP

Côte d'Ivoire : DJ Petit Piment, un Belge s'attaque au coupé-décalé

Côte d'Ivoire : DJ Petit Piment, un Belge s'attaque au coupé-décalé

Eric Cantona

Vu d'Algérie

France, qu'as tu fait de tes promesses d'intégration

France, qu'as tu fait de tes promesses d'intégration

François Hollande

Boulette

L'Egypte a massacré La Marseillaise devant François Hollande, et c'est un peu une spécialité

L'Egypte a massacré La Marseillaise devant François Hollande, et c'est un peu une spécialité

Guerre d'Algérie

La France est toujours dans le déni de son très lourd passé colonial en Algérie

La France est toujours dans le déni de son très lourd passé colonial en Algérie

Influence

La nouvelle ministre de la Culture française est la fille du conseiller de Mohammed VI

La nouvelle ministre de la Culture française est la fille du conseiller de Mohammed VI