SlateAfrique

mis à jour le

Bénin - Les Français ont toujours la cote dans le football africain

Déjà très représentée dans la football africain, la France est sur le point de voir un autre de ses entraîneurs débarquer sur le continent noir. En effet, Foot365 rapporte que Manuel Amoros a été choisi pour entraîner les Ecureuils, l’équipe nationale du Bénin.

L’ancien international français, latéral droit de l’Olympique de Marseille, remplace Edmé Codjo qui avait pris ses fonctions en août dernier et qui n’est pas parvenu à qualifier la sélection pour la Coupe d’Afrique des Nations 2012 organisée par le Gabon et la Guinée équatoriale.

«C'est le Français Manuel Amoros qui a été nommé comme sélectionneur des Ecureuils. Il est attendu vendredi à Cotonou pour la signature de son contrat», déclare un responsable du ministère des sports à l’AFP.

«Il sera assisté de son compatriote Nicolas Philibert. Le contrat sera signé pour une durée de deux ans».

L’ancien Monégasque a déjà entraîné une équipe africaine. Entre juin 2010 et janvier 2011, il a supervisé la sélection comorienne. Et avant de devenir entraîneur, Manuel Amoros a mené une brillante carrière de footballeur.

Le natif de Nîmes (dans le sud de la France) débute sa carrière en 1980 avec l’AS Monaco. Il y passe neuf années durant lesquelles il remporte deux championnats de France (1982, 1988) et une coupe de France (1985).

Mais à c'est à Marseille qu’il connaît la consécration. Avec la formation olympienne il décroche trois titres consécutifs de champion de France (1990, 1991, 1992), et surtout une Ligue des champions en 1993, une première (et la dernière) pour un club français. En 2010, il est élu meilleur latéral droit de l’histoire du club.

Amoros était également un joueur-clé de l’équipe de France avec laquelle il compte 82 sélections pour 1 but inscrit. Le défenseur participe aux campagnes des années 80 menées par la légende Platini. En 1982, il est élu meilleur jeune joueur de la Coupe du monde, deux ans plus tard, il remporte l’Euro 84.

En 1985, la France gagne également la coupe intercontinentale des nations, un match opposant le vainqueur de l’Euro au gagnant de la Copa America (la compétition ne s'est tenue qu'à deux reprises en 1985 et 1993). Le latéral droit participe aussi à la Coupe du monde 1986 et à l’Euro 1992.

En Afrique, Manuel Amoros rejoint notamment Alain Giresse et Claude Leroy, respectivement sélectionneur du Mali et de la République démocratique du Congo (RDC). D'ici un mois, une Française devrait également arriver sur le sol africain, Elisabeth Loisel étant fortement pressentie pour reprendre l'équipe féminine du Nigeria.

Lu sur Foot365, AFP

A lire aussi

Nigeria - Une Française pour superviser la sélection nationale de football?

Foot - Le «sorcier blanc» retrouve les Léopards congolais

Le clan Ayew, une dynastie de footballeurs

Didier Drogba, plus qu'un footballeur