SlateAfrique

mis à jour le

La Guinée garde la foi pour la CAN 2012

Ce sera «rouge» à domicile et «blanc» pour l’extérieur. Le week-end dernier la Fédération guinéenne de football, Feguifoot, a dévoilé les deux jeux de maillot du Syli National de Guinée en vue de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale. L’équipementier Airness de l’ancien boxeur français d’origine malienne Malamine Koné a laissé sa griffe au Syli, le surnom de l'équipe nationale qui en malinké signifie Elephant.

Le Syli de Guinée, qui en est à sa dixième participation à une phase finale de CAN, peaufine sa préparation pour la 28ème édition de la grand-messe du football africain. Le coup d’envoi sera donné le 21 janvier au stade de Bata en Guinée Equatoriale. Après une première phase de préparation à Conakry, le sélectionneur français de la sélection guinéenne Michel Dessuyer emmène ses 26 joueurs présélectionnés à Abidjan. Le 18 janvier, ses poulains livreront un match de gala contre le Kenya au stade du 28 septembre à Conakry.

Comme par le passé, le Syli National de Guinée bénéficie de nombreux soutiens à la veille de la CAN. Que ce soit au niveau des supporters, des autorités et des entreprises privées. Estimée comme «sérieuse», l’équipe de cette année est particulièrement chouchoutée. Le gouvernement a prévu 66 milliards de francs guinéens (7 millions d’euro) comme budget de participation au Syli. L’entreprise minière Rio Tinto qui exploite notamment le minerai de fer du mont Simandou (sud de la Guinée) a, pour sa part, offert 750.000 dollars (soit 590.000 euros) à l’équipe et à la Feguifoot, présidée par Salifou Camar «Super V».

De son côté, le ministre des Sports, Aboubacar «Titi» Camara, ancien capitaine de Syli, a organisé une cérémonie de lecture du Coran à la grande mosquée Fayçal de Conakry pour bénir l’équipe. La cérémonie a été dirigée par le grand imam de Conakry, Elhadj Mamadou Saliou Camara le 6 janvier. «Notre souhait est que le Syli ramène la coupe cette année» s’est enthousiasmé le ministre ex-capitaine. Un souhait qui fait écho au cri de cœur d’un lecteur du site guineefoot qui écrit dans un commentaire «Allez Syli, la Guinée vous soutient, Allah vous accompagne».

En 9 participations à une phase finale de la CAN, l’équipe nationale guinéenne a enregistré sa plus grande performance en 1976 en Ethiopie où elle atteint la finale. Deux victoires contre l’Ouganda (2-1) et l’Éthiopie (2-1) et un match nul contre l’Égypte (1-1). Elle termina deuxième derrière le Maroc. Elle n’a jusqu’à présent pas réussi à remporter la coupe.

Face à la contreperformance de l’équipe en 2009 (elle ne s’était ni qualifiée pour la CAN, ni pour la Coupe du monde) l’équipe avait été dissolue. Pour 2012 l’espoir est grand pour l’Eléphant de Guinée conduit par le joueur du FC Sion (Suisse) Pascal Feindouno. Les Guinéens livreront leur premier match de la CAN contre le Mali le 24 janvier à Franceville (Gabon) au compte du groupe D.

Peut-être qu’avec un maillot conçu par un Malien d’origine sur le dos du pachyderme guinéen pour son premier match, la baraka sera du côté de la Guinée.

Lu sur guineefoot, koaci, chine-informations

A lire aussi

Guinée - La route de tous les dangers

Que vaut la CAN 2012

CAN 2012, des pays hôtes pas vraiment accueillants?